Culture: Les origines du monde selon Emmanuel Sogbadji

Le plasticien Emmanuel Sogbadji organise une exposition intitulée “Les origines de l’origine du monde” du 5 au 27 mai au 2ème étage de la librairie Star. 

L’exposition est organisée par l’Institut Français du Togo en copartenariat avec Emmanuel Sogbadji, le Groupe Fadoul-Togo, Vlisco, Sara Business Center et l’ONOMO.

L’artiste plasticien Emmanuel Sogbadji présentera une œuvre composée de 69 totems phalliques en bois, dotés d’appendices de pierre, de métal, de fibres de verre, de résine ou encore de perles, organisées en 9 séries de sculpture, replaçant la question du sexe au centre de la dynamique sociale.

Le vernissage a eu lieu ce jeudi soir.

Comme le peintre Gustave Courbet avant lui, Emmanuel Sogbadji aborde une question récurrente dans l’art : celle de la frontière entre l’esthétisme et l’érotisme, ou comment le sexe devient objet de création. Cette œuvre évoque la symbolique de la sexualité. Le plasticien  puise son inspiration dans les effigies méta-sociales des communautés Batamariba du Nord-Togo et Somba du Nord-Ouest du Bénin.

Emmanuel Sogbadji redonne à la question de la place du sexe dans la dynamique sociale une approche pure et dénuée de tout a priori.

Diplômé des Beaux Arts d’Abidjan, Sogbadji est spécialisé en sculpture sur pierre et sur bronze. Il a affiné sa technique en peinture et sculpture à Saint-Etienne (France) et à Pise (Italie). L’ensemble de son travail reflète un fort caractère sculptural en rapport à la densité des matériaux, à l’épaisseur de la croûte et aux dimensions monumentales des créations.

Emmanuel Sogbadji est l’initiateur du projet “Le Chemin de la Paix” qui a consisté à la réalisation de fresques géantes sur les murs de la capitale par huit artistes togolais. Ce projet financé par l’Etat du Togo transforme certes l’esthétique de la capitale mais laisse tout de même des interrogations sur sa pertinence thématique.

Certains y voient  une manoeuvre des artistes togolais pour se refaire une santé financière sur le dos du contribuable au même où Faure Gnassingbé engage son pays dans un avenir incertain.

 

Avatar
A propos Komi Dovlovi 871 Articles
Journaliste chroniqueur, Komi Dovlovi collabore au journal Le Temps depuis sa création en 1999. Il s'occupe de politique et d'actualité africaine. Son travail est axé sur la recherche et l'analyse, en conjonction avec les grands  développements au Togo et sur le continent.

Laisser un commentaire