Bouraima Brim Diabacté: « L’UFC ne périra jamais »

Brim Bouraïma Diabacté, l’un des vice-présidents de l’UFC, a déclaré maintenir en vie le parti de Gilchrist Olympio grâce à une opération « Togo Propre ».

Balivernes. « Notre sortie d’aujourd’hui est faite pour dire que l’UFC existe et ne périra pas. C’est pour signifier à ceux qui nous ont légué le parti, que nous le tenons bien et qu’il participe à la constitution du pays. Une des priorités de notre parti est la santé. C’est pourquoi nous avons choisi le CHU campus pour venir saluer les malades », a déclaré l’ancien ministre de l’Enseignement technique, El Hadj Brim Bouraima Diabacte.

« Je demande à nos militants de rester mobilisés pour les prochaines échéances que nous devons gagner. L’UFC est l’héritage qu’on nous a légués et que nous transmettrons aussi à notre progéniture…donc elle sera debout pour la bataille », a-t-il ajouté selon notre confrère Afreepress.

Le samedi dernier, l’Union des forces de changement (UFC) avait organisé une opération « Togo Propre ».

Contrairement aux déclarations de M. Brim Diabacté, l’UFC accroché aux basques de Faure Gnassingbé, se meurt inexorablement.

Ancien plus grand parti d’opposition, l’UFC est en déclin continu la signature en 2010 d’un accord entre son leader historique Gilchrist Olympio et Faure Gnassingbé. Depuis cet accord ayant entrainé la scission du parti, l’UFC n’a gagné que trois sièges pendant les législatives 2013 sur 27 en 2007.

Allié au régime en place et membre du gouvernement, l’UFC et son leader Gilchrist Olympio gardent une nuisance redoutable contre l’opposition. Contre toute attente, l’UFC vient de prendre un siège au Comité national de suivi de la décentralisation (CNSD) au titre de parti d’opposition.

Avatar
A propos Komi Dovlovi 835 Articles
Journaliste chroniqueur, Komi Dovlovi collabore au journal Le Temps depuis sa création en 1999. Il s'occupe de politique et d'actualité africaine. Son travail est axé sur la recherche et l'analyse, en conjonction avec les grands  développements au Togo et sur le continent.

Laisser un commentaire