L’actualité vue par Le Temps du Togo

Médias/RDC : Cinq journalistes "enlevés" à Kinshasa

Cinq journalistes d'un tri-hebdomadaire paraissant à Kinshasa "enlevés" après la…

Le Togo communique sur l’organisme de sécurité sanitaire des aliments

Le Togo est en chantier pour créer un organisme de…

Vers l’interconnexion des douanes de cinq pays ouest-africains

Réunis à Lomé, le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire, le…

Angola : Le président se réjouit d'avoir freiné la corruption

Le président angolais s'est réjoui des résultats obtenus sur le…

Appel aux bonnes pratiques dans le commerce café-cacao

A l’orée de la campagne de commercialisation du café-cacao, les…

Sierra Leone: le gouvernement annule un contrat avec la Chine

Le gouvernement sierra léonais résilie un contrat de 300 millions $…

L'ancien footballeur Bonaventure Kalou gagne la mairie de Vavoua

L'ancien international ivoirien Bonaventure Kalou a été élu maire de…

Dapaong : Une grotte mariale dédiée au pèlerinage des fidèles

Après quinze ans d’existence, la paroisse Bon Pasteur de Natbagou…

Caravane en vue contre l’accaparement des terres par les nantis

Une caravane ouest-africaine sur le droit à la terre et…

Côte d'Ivoire : Bonaventure Kalou veut devenir Maire

L’ancien attaquant international ivoirien, Bonaventure Kalou veut devenir maire pour…

Koroki change d’entraîneur après trois journées de championnat

La première division du championnat national de football enregistre un…

Justice tchadienne : séquestrée à 14 ans, Hawariya n’y croit plus

Deux ans après l'affaire du viol de Zouhoura, la justice…

Afrique du Sud : Le roi des Zoulous récuse les réformes…

Le roi des Zoulous a demandé au président sud-africain à…

Des prisonniers prennent le contrôle d'une prison de Juba

Des prisonniers ont provisoirement pris le contrôle d'une partie d’une…

Second repas pour les détenus de la prison de Sokodé

L’Union Européenne UE et l’ONG allemande DAHW ont conjointement aidé…

Démantèlement d’un vaste réseau de prostitution en France

Un vaste réseau soupçonné d'avoir collecté et blanchi des dizaines…

RDC : Quatre opposants mettent en garde la commission électorale

Selon quatre candidats de l'opposition congolaise la commission électorale devrait…

Handicap International forme des régisseurs de prisons

Le programme Handicap International Humanité et Inclusion célèbre la question…

La région des savanes s’offre un centre d’appareillage

Pour soutenir les personnes vivant avec un handicap il est…

RDC : Koffi Olomide contre la « machine à voter »

Le roi de la rumba Koffi Olomide rejette la "machine…

Burkina Faso : Trois gendarmes "grièvement blessés" dans une attaque

Trois gendarmes burkinabè ont été grièvement blessés lundi dans une…

Melania Trump en Afrique pour les enfants et leur Bien-Être

La Première dame des Etats-Unis, Melania Trump a entamé mardi…

Dankpen: La foudre tue trois femmes dont deux coépouses

Trois peulhes ne se sont pas trouvées au bon endroit…

Afrique du Sud : Desmond Tutu de nouveau hospitalisé

L’ancien archevêque anglican sud-africain Desmond Tutu a été hospitalisé jeudi…

La Voix de l’Amérique diffusera désormais au Togo

 Par une convention, La Voix de l’Amérique, est désormais autorisée…

Sierra-Leone : Des Chinois accusés d’exploitation illicite des mines expulsés

La Sierra-Leone va expulser 38 ressortissants chinois accusés d'avoir exploité…

Angola : Filomeno dos Santos incarcéré pour corruption

Le fils de l'ex-président angolais Jose Eduardo dos Santos, Jose…

Le Burkina bombarde Bana avec des moustiques génétiquement modifiés

Dix mille moustiques mâles génétiquement modifiés ont été introduits à…

Liberia : Disparition de "conteneurs" de billets de banque

Cent millions de dollars, destinés à la Banque centrale du…

Vienne: Aussitôt son brevet de pilotage, meurt dans le crash…

Un avion de tourisme, piloté par un jeune de 20…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Faune : Peine de prison avec sursis pour les détenus

Le verdict de la Faune de l’Oti est tombé ce 3 mars à Dapaong : une peine d’emprisonnement de 48 mois dont 33 mois de sursis pour les cinq détenus.

Jugement sévère. Le tribunal de Mango a eu la main lourde ce matin en prononçant un verdict sans compassion pour les cinq jeunes détenus dans le cadre du  procès de la faune de la vallée de l’Oti.

Le président du tribunal, Kolani toitoka, a presque abondé dans le sens du réquisitoire du procureur, qui a requis 40 mois de prison ferme dont 20 de sursis. Le tribunal est allé plus loin en prononçant une condamnation de 15 mois de prison ferme et 33 mois de sursis contre Kakanrafou  Mamah, Soulemane Rabiou, Cherigneme Abdoulaye,  Naba Ousmane, Aoudou Arimiyao.

.Les détenus ont tout de même recouvré la liberté  dans la journée pour avoir purgé 15 mois à la prison de Dapaong. Le verdict a été accueilli avec soulagement par les populations de la zone.

Quatre des détenus écoutant le verdict ce matin à Dapaong

Le procès a été dépaysé à Dapaong, en dépit du déroulement des faits à Mango; le pouvoir craint des perturbations en raison des tensions autour du procès. Il y avait d’ailleurs une  forte présence de policiers et de gendarmes durant le déroulement. Même constat ce matin à l’énoncé du verdict, un important dispositif sécuritaire s’imposait aux familles et sympathisants des détenus.

En 2015, les populations de l’Oti ont manifesté contre la réquisition par le gouvernement des zones de culture situées entre l’Oti et le Kpendjal en vue de la  réinstallation d’un domaine réservé de faune sauvage. La zone bénéficie d’un climat subsoudano-sahélien.

La réinstallation devrait nécessairement conduire à des déplacements de certaines populations. Les révoltes paysannes transformées en jacqueries ont été sévèrement réprimées dans le sang: 7 morts dans la population. Un commandant d’une unité de police venue de Dapaong a également été tué par un manifestant. La mort de ce commissaire est  l’une des raisons du jugement de ces jeunes mais aussi de la réhabilitation de l’autorité d’un Etat désavoué.

Politique de faune au détriment d’une politique agricole

La réhabilitation des aires dites « protégées », est une résurgence des politiques environnementales désastreuses en termes de droits humains pendant la dictature Eyadema. Les bêtes étaient favorisées au détriment des êtres humains, les populations vivant dans cette zone fortement militarisée étaient victimes des exactions du tristement célèbre commandant Yoma Djoua.

Aussi, à l’époque, l’extension des domaines reservés occuperait-elle une superficie égale à 12% de l’ensemble du pays – chiffre le plus élevé en Afrique. En dépit des  félicitations extérieures pour sa politique de protection de la faune sauvage, les populations payaient le prix fort.

Par conséquent, la reprise de cette politique conduite sans communication et étude préalable de la sociologie et de l’économie de la vallée de l’Oti (plus de 300 mille habitants) indique l’éloignement de la classe dirigeante des préoccupations basiques des populations. Croire que le tourisme animalier pourrait améliorer le quotidien de ces populations rurales, c’est faire preuve de cécité.

La vallée de l’Oti est une zone agricole propice aux cultures du riz et maraîchères dont la mise en valeur pourrait alimenter tout le Togo d’après des études.

Cependant cette région détient le record du taux de pauvreté au Togo avec 96% de pauvres. Plusieurs familles ne disposent pas de 1000 FCFA par jour pour se nourir dans le Kpendjal (140 à 150.000 habts). Et on constate une aggravation de la situation malgré les politiques de développement. Zone fortement arriérée, les paysans rencontrent des difficultés pour commercialiser les produits agricoles, surtout le maïs.

2352 Vues totales 1 Vues ce jour
(Visited 139 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter