L’actualité vue par Le Temps du Togo

Valorisation filière forestière : deux nouveaux appuis pour accompagner

La filière forestière togolaise enregistre deux nouvelles initiatives pour renforcer…

Mondial 2026 : Maroc, Côte d’Ivoire et Espagne, co-organisateurs ?

Le Maroc veut innover dans l’organisation des coupes du monde.…

Le Kenya détient la meilleure connexion Internet d’Afrique

Le Kenya offre la meilleure connexion internet actuellement en Afrique,…

La Guinée occtroie des tablettes numériques aux étudiants

Le président Alpha Condé avait promis environ cent mille tablettes…

Le Togo possède sa nouvelle carte topographique numérique

Le Togo a dessiné sa nouvelle carte topographique numérique qui…

Publication d'une enquête pour les prévisions macroéconomiques

Le Togo pense à hisser son économie sur un sentier…

Téléphonie mobile: Orange arrache Airtel Burkina

Le réseau de la téléphonie mobile du Burkina Faso subit…

La francophonie célèbre sa quinzaine au Togo

La francophonie se célèbre tous les 20 mars. Depuis quelques…

Droits humains : Le Togo invité à mettre en œuvre les…

Le Conseil des droits de l'homme a adopté ce 16…

Energie : L'industrie pétrolière et gazière d'Afrique en mai au…

Ce rassemblement annuel de l'industrie du pétrole et du gaz…

Brésil : Retour au foot pour un gardien assassin

Un footballeur brésilien, Bruno Fernandes retrouve les pelouses après sept…

Education : La grève des enseignants absente du Conseil des ministres

Timide reprise des cours après trois de grève, une petite…

Le PAM veut utiliser le port de Lomé comme un…

De passage à Lomé, le Directeur du PAM a fait…

Ahmad Ahmad au podium de la Confédération Africaine de Football

L'Assemblée Générale de la Confédération Africaine de Football a élu…

La cité lacustre de Ganvié attirera bientôt les touristes

Le nouveau projet touristique du Bénin va consister à moderniser…

Togo: Les milieux d’affaires à l’origine du limogeage de Henri…

Maversations, hostilités des milieux d'affaires seraient à l'origine du départ…

Afrique Sud : Des suspects du braquage de l'aéroport de Johannesburg

Déjà des arrestations une semaine après un braquage inédit à…

Claude Ameganvi lance une campagne pétitionnaire pour la démission de…

Claude Ameganvi du Parti des Travailleurs, sonne la mobilisation populaire…

La danse de la gourde, Akoto a son festival

La danse de la gourde, Akoto, a un droit d'auteur…

Adébayor Shéyi retrouve le sens des buts

Blessé depuis le 04 février 2017 après son premier match…

Sélectionneur adjoint FTF : Julien Chevalier remplace Migné

Le Ministère togolais des sports accepte Julien Chevalier comme nouveau…

Cinquantenaire pour les sœurs de NDA de Notsè

Double commémoration des sœurs assomptionnistes célébrant le bicentenaire de leur…

Session ordinaire du comité technique spécialisé de l’UA à Lomé

Démarrage à Lomé des travaux de la session ordinaire du…

Kanté fait sa fête traditionnelle TISLM-DIFOINI-OBOUDAM 2017

Les Lamba, Tamberma et N’gangan de la Kéran ont célébré…

Vers la baisse des tarifs télécoms au Bénin

Le gendarme des télécoms au Bénin recommande aux opérateurs de…

Guinée: Le militaire Toumba Diakité expulsé vers Conakry

Recherché par la justice guinéenne pour le massacre de 157…

Education: Des manifestations d'élèves dans plusieurs localités du pays

Dans plusieurs localités du pays se déroulent actuellement des manifestations…

La Fifa récuse le limogeage des dirigeants maliens de football

Les dirigeants maliens de la fédération de football ont été…

La prison civile de Dapaong fera peau neuve

La prison civile de Dapaong date de la période coloniale.…

Les cyclistes togolais mis au vert à Adéta

Les cyclistes togolais ont démarré leur regroupement en vue de…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Journaliste battu : La tartufferie de Pitang Tchalla

La Haac a pris des précautions langagières pour dénoncer l’agression du journaliste Robert Avotor, mais en vérité Pitang Tchalla s’en moque.

Le président de la Haute autorité de l’audiovisuelle et de la communication, Pitang Tchalla, a des tours de passe passe digne d’un clown de cirque. Il produit un communiqué (communique_haac_affaire-robert-avotor) pour dénoncer le passage à tabac du reporter battu d’Alternative,  mais les éléments de langage montrent en réalité que le président de l’institution n’est guère préoccupé par les violences et voies de fait perpétrées par des gendarmes togolais.

Le  scepticisme est l’apanage des esprits profonds. Si Montaigne met le doute systématique au service de sa quête de la connaissance, tel n’est pas le cas de Pitang Tchalla, le président de la Haac, qui l’érige pour montrer sa mauvaise foi.

Le 10 février dernier, la Haac montre patte blanche en publiant un communiqué concernant l’agression du journaliste, Robert Avotor, par des gendarmes en mission dans un village de la préfecture du Golfe.

« La Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication aurait appris par la presse, l’information qu’un journaliste [aurait été empêché] de faire son travail puis torturé », indique l’institution de réglementation. L’utilisation du conditionnel montre le doute de la Haac quant à la vérité de cette information par la [presse].  Le président de la Haac n’a pas eu l’idée d’aller constater de visu les « tortures » infligées  au reporter du bi-hebdomadaire L’Alternative.

La situation pourtant « l’intrigue ».  Et si tout cela relevait de l’imagination débordant du Journal L’Alternative? Et si Robert Avotor était un  torturé imaginaire ?

« Intrigué »,  Pitang Tchala  a donc a appelé le ministre de la Sécurité et de la Protection civile ainsi que le Directeur  de la gendarmerie nationale  pour connaître de cet « incident grave ».

Mais, même après avoir pris contact avec ces hauts responsables de la sécurité au Togo, le président de la Haac n’a apparemment pas eu les informations concernant  l’agression d’un journaliste par des gendarmes.

Résultat : du doute, Pitang Tchalla est passé à la négation au point de faire un jugement de Salomon et renvoyer dos à dos la victime et ses bourreaux.

Pitang Tchalla ne dénonce pas, il approuve

 « En attendant [Quoi ?], la Haac condamne sans équivoque toutes formes de violence physique, morale, verbale et éditoriale, et appelle tous les acteurs et protagonistes à œuvrer à l’apaisement par le respect des règles qui régissent la profession et d’éviter toutes escalades et surenchères », conclut le président de la Haac.

On notera les éléments de langage utilisés : De victime, le journaliste Robert Avotor est passé à bourreau ; d’agressé à agresseur ; et finalement il ne serait malencontreusement que la victime de la ligne éditoriale critique du journal Alternative. Un bouc-émissaire de la plume acérée d’un journal fouineur !

Et cerise sur le gâteau d’un communiqué qui va rester dans les annales de la tartuferie,  ou un gimmick de cette Haac, Pitang Tchalla ne signe pas son forfait. Il s’en lave presque les mains. C’est Ponce Pilate envoyant Jesus sur la croix tout en se défaussant de cette responsabilité. Qui pourra l’incriminer au cas où un étudiant ferait une thèse sur les comportements des présidents de la Haac ?

Certes, il est plus facile pour le président de la Haac de répartir les enveloppes contenant des dons en espèces du chef de l’Etat destinés à des journalistes véreux que de condamner l’agression d’un journaliste dans l’exercice de ses fonctions par des gendarmes censés lui assurer protection.

Le métier d’intendant de Faure Gnassingbé est plus aisé que celui de diriger une haute institution de la République censée incarner la liberté de presse, l’un des symboles de la démocratie.

 

760 Vues totales 4 Vues ce jour

Laisser un commentaire

Newsletter