Le Nigéria exhorte Trump à restituer les fonds d’Abacha

Le Nigéria relance l’affaire des fonds détournés par l’ancien Président Sani Abacha. Ces fonds seraient confisqués par les USA. Donald Trump est interpellé.

Au Nigéria, l’organisation de la société civile, Socio-Economic Rights and Accountability Project (SERAP), exhorte le président américain Donald Trump, à restituer environ 500 millions $ détournés par l’ancien dictateur nigérian Sani Abacha.

Selon le groupe, les USA sont tenus de rendre au Nigéria ces fonds, en accord avec la convention des Nations unies contre la corruption que les deux pays ont signée.

Dans une lettre ouverte signée par son avocat bénévole, Alexander Sierck, la SERAP a demandé au président Trump d’engager les discussions avec le Nigéria pour le rapatriement des fonds détournés et d’établir un calendrier d’exécution pour l’opération.

L’organisation a ajouté dans sa lettre que le « gouvernement Trump devrait instruire le département de la Justice des Etats-Unis d’entamer le processus de rapatriement des 500 millions $ détournés ».

En janvier dernier, le président du conseil consultatif présidentiel pour la lutte contre la corruption, Itse Sagay, a déclaré que le Nigéria risquait de ne pas pouvoir récupérer les fonds demandés par la SERAP. Le responsable avait alors souligné que 480 millions $ de fonds détournés par Abacha avaient été confisqués par le gouvernement américain en 2014.

Le Temps avec Anita Fatunji (Agence Ecofin)

Avatar
A propos Omaboe Akpovi 915 Articles
Journaliste Reporter, 7 ans d'expérience. Couvre l'actualité nationale et les reportages sociaux, culturels, ainsi que les événements de la la société civile. Passionné de lecture et des médias sociaux.

Laisser un commentaire