Médias : Le Groupe Sud média en voie de fermeture ?

L’ultimatum de la Haac aux médias menacés de fermeture a expiré hier, et de sources concordantes, le Groupe Sud Média risque fort de passer à la trappe.

Plusieurs médias, dont des radios et des télévisions sont sous la menace de fermeture pour non-paiement de leurs redevances d’exploitation ou  non signature de leur convention d’installation.

Un communiqué de la Haac leur donnait jusqu’au 15 janvier dernier pour régulariser leur situation. Particulièrement visé par la mesure de fermeture, le groupe Sud Média qui appartiendrait à Pascal Bodjona, un ancien cacique du RPT mis au ban du régime.

De sources concordantes, le président de la HAAC, Pitang Tchalla, s’apprêterait à fermer LCF et CITY FM, les chaînes du groupe Sud Média.

Selon des rumeurs, le groupe sera démantelé et sa fréquence ira à New World TV, une chaîne de télévision pro-régime, présente sur satellite mais ne disposant pas de fréquence hertzienne.

La fermeture du groupe pourrait jeter des dizaines d’employés au chômage, mais le risque le plus grave serait un grand recul en matière de liberté de presse. Le groupe Sud Média est réputé pour la liberté de ton de sa ligne éditoriale et est plus accessible pour l’opposition, contrairement aux médias officiels.

Mais Pitang Tchalla qui reste muet quant à la rumeur d’un scandale de corruption de journalistes qui l’éclabousse, pourrait bien appliquer sans état d’âme la menace qui pèse sur une dizaine de médias.

Avatar
A propos Komi Dovlovi 820 Articles
Journaliste chroniqueur, Komi Dovlovi collabore au journal Le Temps depuis sa création en 1999. Il s'occupe de politique et d'actualité africaine. Son travail est axé sur la recherche et l'analyse, en conjonction avec les grands  développements au Togo et sur le continent.

Laisser un commentaire