Fin à Lomé de l’examen de la charte PREGEC

Le ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de l’Hydraulique en collaboration avec le Comité permanent Inter-Etats contre La Sécheresse dans le Sahel, (CILSS) a organisé les 26 et 27 août à Lomé, un atelier de validation de la charte pour la Prévention des crises alimentaires au Sahel et en Afrique de l’Ouest (PREGEC) adopté le 17 novembre à Conakry.

La rencontre répond aux exigences des pays signataires, à savoir les pays de la CEDEAO, la Mauritanie et le Tchad, d’évaluer régulièrement cette charte, de faire des études en s’inspirant des travaux de recherches antérieurs.
Elle a regroupé des représentants des structures publiques et privées impliquées dans la gestion des crises alimentaires, ceux de la société civile, des acteurs du secteur agricole et des partenaires techniques et financiers.

Il s’agissait de partager le contenu de cette charte avec les acteurs de la gestion des crises alimentaires. Le document déjà approuvé par le 40ème sommet des chefs d’Etats et de la CEDEAO en février 2012, informe sur la situation alimentaire et nutritionnelle dans la sous-région ouest africaine et sahélienne.
La charte pour la PREGEC marque la volonté des gouvernements et des organisations intergouvernementales, des partenaires techniques ainsi que des organisations de la société civile, d’opérationnaliser des instruments adéquats pour prévenir les crises alimentaires.

Selon les statistiques, 795 millions de personnes sont sous alimentées à l’échelle globale et 780 dans les pays en développement.

Les crises alimentaires répétées dans les pays sont devenues des questions majeures aux plans politique et économique et ces régions sont marquées par des périodes de fortes sécheresses et de grandes inondations. Cette instabilité est liée au climat et se traduit par une crise alimentaire cyclique, selon le Secrétaire Général du Ministère de l’agriculture, Koutéra BATAKA. Les crises alimentaires sont conjoncturelles, structurelles et naturelles et pour remédier il faut, au lieu de se baser sur l’aide alimentaire, mettre plutôt l’accent sur l’information et l’analyse alimentaire et nutritionnelle des régions.
Le Temps/Atop

Avatar
A propos Colombo KPAKPABIA 1059 Articles
Colombo Kpakpabia est Directeur de publication du journal Le Temps. Il capitalise plus de 20 ans d'expérience dans la presse écrite et audiovisuelle. Colombo axe son travail sur la recherche et l'efficacité. Contact Email: colombock@gmail.com

Laisser un commentaire