Pedro Amuzun  de l’ANC à  la vice-présidence de la CENI

Après quelques vives controverses ce matin, Francis Pedro Amuzun, membre de l’ANC, qui a été élu au poste de vice-président de la CENI. Le poste était vacant depuis la destitution de Jean-Claude Homawoo, représentant de l’UFC, frère ennemi de l’ANC. C’est une victoire sur UNIR. 

 En principe, le poste devrait revenir à un membre de l’ANC, deuxième force parlementaire. Mais le parti de Jean-Pierre Fabre rencontrait une vive opposition de la part d’UNIR. Il a fallu l’intervention du général Siaka Sangaré, représentant de l’OIF, pour dissuader les velléitaires du parti au pouvoir.

Le nouvel élu à la vice-présidence est un ancien journaliste et ancien directeur de publication du journal Le Crocodile, qui a cessé de paraître depuis des années. Pedro Amuzun est entré en politique en 2010. Il est considéré comme l’un des faucons de ce parti.

Il reste tout de même la question du logiciel SUCCES, mode transmission et de validation électronique des résultats que conteste vivement l’opposition au sein de la CENI. Des sources proches de l’ANC, l’OIF serait à l’oeuvre pour contraindre les partisans du pouvoir d’accepter finalement le respect strict du code électoral, à savoir l’application des articles 101,102, 103 selon lesquels seuls les procès-verbaux sont éligibles comme mode de transmission et de validation des résultats.

Avatar
A propos Komi Dovlovi 871 Articles
Journaliste chroniqueur, Komi Dovlovi collabore au journal Le Temps depuis sa création en 1999. Il s'occupe de politique et d'actualité africaine. Son travail est axé sur la recherche et l'analyse, en conjonction avec les grands  développements au Togo et sur le continent.

Laisser un commentaire