Le gouvernement menace les fonctionnaires grévistes de sanctions

Alors que la tension sociale est déjà sur des braises depuis quelques semaines entre le gouvernement et les organisations syndicales du pays, celle-ci s’est vue raviver en fin de la semaine dernière avec un communiqué du gouvernement menaçant ouvertement les travailleurs de la fonction publique qui seraient tentés de suivre un quelconque mot d’ordre de grève que lanceraient les centrales syndicales.
Apparemment le gouvernement choisit de se dresser sur ses ergots pour marquer sa désapprobation à propos des nouveaux appels à manifester de la part des bases syndicales : « le gouvernement porte à la connaissance de tous les travailleurs que tous ceux qui suivront un mot d’ordre de grève non conforme aux dispositions légales et réglementaires régissant le droit de grève, s’exposent aux sanctions prévues par la loi ».
En effet c’est un nouvel appel à la grève qui a fait réagir le gouvernement. Il soutient avoir signé un relevé de conclusions consacrant les points d’accords avec les centrales syndicales et la Synergie des Travailleurs du Togo (STT) et que les points de désaccords faisaient partie des questions au menu des discussions du comité de suivi mis en place et qu’il n’y avait plus de place pour un appel à la grève. Le gouvernement estime que la démarche de la STT « sort du cadre syndical et donc illégal ».
La semaine en cours est fortement perturbée depuis ce lundi par un appel au sit-in au Ministère de la fonction publique. La forte présence des agents de sécurité a fait déplacer la manifestation aux alentours du CHU Lomé. La tension est perceptible dans les écoles, où, en l’absence du corps enseignant, les élèves se sont retrouvés dans les rues de la capitale et dans les grandes villes du pays pour réclamer leurs professeurs, délogeant parfois leurs camarades d’autres écoles.
FRONT
Le mot d’ordre de grève lancé pour trois jours à compter de ce mardi 03 mars n’est pour l’heure, pas encore levé, en attendant la fin d’une assemblée générale prévue cet après-midi

Avatar
A propos Emilie ORONG 795 Articles
Emilie Orong est une passionnée de l'écriture. Elle a rejoint L'Equipe Le Temps en 2015. Couvre l'actualité nationale en tous genre et a un regard pointu sur l'actualité africaine.

Laisser un commentaire