La plaine de Djagblé en voie d’être mise en valeur

Un Projet de Développement Rural de la plaine de Djagblé (PDRD), en discussion depuis quelques années, se meut progressivement en initiative communautaire pérenne partagée par la communauté et l’ensemble des acteurs impliqués aussi bien ceux de l’Etat que d’autres acteurs de développement dans la localité.

Tous ont été conviés à partager, à s’imprégner et à s’approprier le contenu afin de connaître le niveau d’implication de chacun dans la mise en œuvre de ce projet, au cours d’un atelier placé notamment sous le thème « Maîtrisons l’eau pour booster la production agricole et le développement socio-économique de la plaine de Djagblé » Soixante dix acteurs impliqués dans la mise en œuvre de ce projet ont donc été informés sur les objectifs, les stratégies et les résultats attendus en vue d’obtenir leur adhésion.

Le projet en question est un projet d’aménagement des terres agricoles de la plaine de Djagblé au cours des quatre prochaines années cofinancé par la Banque Arabe de Développement Economique de l’Afrique (BADEA), la Banque Islamique de Développement (BID) et l’Etat togolais qui consiste globalement à intensifier et à diversifier la production agricole en vue de renforcer la sécurité alimentaire mais dans sa version intégrée doit couvrir les domaines agricole, sanitaire, éducatif, environnemental et aussi l’eau. 340 hectares seront aménagés dont 80% pour les cultures, principalement le riz de même que pour le désenclavement de la zone du projet. Il est également prévu la construction des bâtiments scolaires, des centres de santé, des latrines Ecosan, des abreuvoirs pour le cheptel ainsi que l’installation des adductions d’eau potable. Les producteurs bénéficieront aussi de matériels agricoles.

RICE

Il est envisagé que le projet contribue à assurer l’autosuffisance alimentaire et lutter contre la pauvreté en milieu rural. La plaine de Djagblé s’étendant sur plusieurs milliers d’hectares, est à cheval sur les préfectures de Zio et du Golfe à environ 13 kilomètres au nord-est de Lomé, zone très marécageuse mais également propice et favorable à la culture du riz et autres cultures adaptées

Avatar
A propos Colombo KPAKPABIA 1040 Articles
Colombo Kpakpabia est Directeur de publication du journal Le Temps. Il capitalise plus de 20 ans d'expérience dans la presse écrite et audiovisuelle. Colombo axe son travail sur la recherche et l'efficacité. Contact Email: colombock@gmail.com

Laisser un commentaire