Sans primes, pas de rentrée, indiquent les syndicats de l’éducation

Eleves-Togo-manifestations

Il  faut se garder de vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué.  La rentrée du 29 septembre pourrait ne pas avoir lieu comme prévu par le ministre de l’Enseignement primaire et secondaire. L’Union des syndicats de l’éducation du Togo (USET) et la Fédération des syndicats de l’éducation nationale (FESEN) s’opposent à une rentrée lundi prochain sans paiement des primes de rentrée et de bibliothèque.

 Pas de primes de rentrée et de bibliothèque, pas de rentrée le 29 septembre prochain, indiquent les syndicats.

Au cours de l’Assemblée générale de l’USET ce 23 septembre,  les enseignants ont exprimé leur désaccord quant à l’annonce du ministre à propos d’un paiement différé desdites primes.

 Le 22 septembre dernier, le ministre Florent Maganawé avait déclaré que le paiement des primes se fera à une date ultérieure à la rentrée, soit après le paiement des salaires de septembre. Une annonce qui n’a pas convaincu les syndicats.

Les enseignants exigent le versement des primes avant le 07 octobre et ont mandé le secrétaire général de l’USET, Kalaha Sodja, d’envoyer un courrier au ministre de l’Enseignement.

Le principe est acquis et les camarades enseignants ont décidé que sans les primes de rentrée, il n’y aura pas de rentrée. Nous espérons que d’ici le jour de la rentrée, le gouvernement peut revenir sur sa décision pour que les primes soient versées aux enseignants, a déclaré Kalaha Sodja.

L’année dernière, le gouvernement a dû reporter la rentrée à cause d’un début de grève des enseignants.

Avatar
A propos Komi Dovlovi 875 Articles
Journaliste chroniqueur, Komi Dovlovi collabore au journal Le Temps depuis sa création en 1999. Il s'occupe de politique et d'actualité africaine. Son travail est axé sur la recherche et l'analyse, en conjonction avec les grands  développements au Togo et sur le continent.

Laisser un commentaire