Université de Lomé : La manifestation étouffée dans l’œuf

La manifestation du Mouvement pour l’épanouissement des étudiants du Togo (MEET) n’a pas pu avoir lieu ce matin. Les argousins du ministre Yark Damehane ont très tôt bouclé les issues de l’Université, empêchant tout regroupement des étudiants. Les forces de l’ordre n’ont pas eu besoin d’utiliser la brutalité dont ils ont fait montre hier mardi.

La marche du MEET devrait normalement aboutir à la Présidence de la République, où les étudiants allaient déposer leur factum. La plate-forme de revendication,  assez longue, comprend  la réduction du nombre de crédits pour l’obtention des bourses et des allocations de secours, la délivrance rapide des relevés de note et des diplômes ou encore le paiement des primes de soutenances.

Les marches devaient avoir lieu les 24 et 25 juin. La non-expression publique des revendications des étudiants pourrait les pousser à radicaliser le mouvement, ont laissé entendre les dirigeants.

 

Avatar
A propos Komi Dovlovi 836 Articles
Journaliste chroniqueur, Komi Dovlovi collabore au journal Le Temps depuis sa création en 1999. Il s'occupe de politique et d'actualité africaine. Son travail est axé sur la recherche et l'analyse, en conjonction avec les grands  développements au Togo et sur le continent.

Laisser un commentaire