L’affaire du fils d’Albert II de Monaco et de Nicole Coste devant la justice européenne

Le magazine Paris Match avait-il raison en dévoilant en 2005 l’existence du fils légitime du prince de Monaco ? La Cour Européenne des droits de l’homme répond par l’affirmative. Elle prend ainsi le contre-pied de la justice française qui avait à deux reprises donné raison au monarque monégasque. Indirectement, le bras de fer se joue entre Albert II et la Togolaise Nicole Coste, au sujet de leur fils Alexandre.
Nicole coste et le prince albert
La togolaise Nicole Coste et son ex-amant, le Prince Albert II de Monaco.

Nicole Coste est une ancienne hôtesse d’origine togolaise. Elle eut une relation amoureuse avec le prince Albert II de Monaco dont naquit un garçon. Paris Match a révélé l’existence de cet enfant en 2005. Elle a estimé que la condamnation du magazine avait constitué une violation de sa liberté d’expression.

La révélation avait été faite quelques semaines après l’accession au trône des Grimaldi d’Albert II. Dans une interview à Paris Match, Nicole Coste, une hôtesse de l’air française d’origine togolaise, révélait que son fils Alexandre, né en août 2003, avait pour père Albert de Monaco. Des révélations publiées également en Grande-Bretagne par le Daily Mail et en Allemagne par Bunte. Elle eut pour effet de provoquer le courroux du prince.

Albert II avait attaqué Paris Match pour atteinte à la vie privée, et avait obtenu gain de cause. Le tribunal de grande instance de Nanterre avait condamné le magazine à lui verser 50.000 euros au titre du dédommagement moral, et à faire état de cette condamnation sur sa “Une”. Le jugement a été confirmé en appel quelques mois plus tard.

Liberté d’expression

Selon la CEDH, “il y avait un intérêt légitime du public à connaître l’existence de cet enfant et à pouvoir débattre de ses conséquences éventuelles sur la vie politique de la principauté de Monaco”. “L’article de Paris Match ne formulait aucune allégation relevant de la diffamation”, et le Prince, qui après cette publication avait été contraint de reconnaître officiellement l’enfant en juillet 2005, “n’a pas contesté la véracité des révélations”, a relevé la Cour.

Nicole Coste avait récemment révélé à la presse que le prince abandonnerait Alexandre, l’enfant naturel qu’il avait fini par reconnaitre.

Joséphine Bawa

 

Avatar
A propos Rédaction Le Temps 942 Articles
La Rédaction Le Temps. Une équipe dévouée de journalistes professionnels. Depuis 1999, nous servons à nos lecteurs des informations et analyses de qualités. Notre ligne éditoriale est conforme aux intérêts supérieurs du Togo. Contact: togoletemps@gmail.com/admin@letempstg.com

Laisser un commentaire