Transhumance : La campagne 2018 n’a enregistré aucune mort d’homme

Le Comité National de Transhumance (CNT) a tenu ses assises annuelles les 28 et 29 août à Blitta autour du bilan de la campagne 2018. Pas de mort

Le échanges ont tourné autour de « l’option d’une transhumance apaisée », une initiative du ministère de l’Agriculture de l’Élevage et de la Pèche en collaboration avec le CNT. Les différentes préfectures du Togo étaient représentées pour faire le bilan de la campagne de la saison écoulée mais aussi la communication sur les actions en cours dans le cadre de la mobilité du cheptel en rapport avec la transhumance, les marchés à bétail au Togo, l’éducation et la formation des communautés pastorales au Togo, l’expérience des pays voisins sur la gestion de la transhumance et les recommandations pour une meilleure conduite de la campagne à venir.

La sécurisation et les modalités de pénalisation des couloirs de transhumance, la sédentarisation des éleveurs transhumants, les dispositions efficientes pour la perception des taxes et les dispositions législatives et réglementaires de gestion de la transhumance étaient les points saillants des échanges.

En termes de bilan, cette année, le Togo a enregistré 09 dévastations, aucun conflit et aucune mort d’hommes et il a été recommandé de recenser et limiter l’effectif des animaux à accueillir, mettre en œuvre le Plan opérationnel pour favoriser la cohésion sociale entre les communautés, associer les collectivités, surtout les rougah et les chefs peuhls dans le règlement des conflits, la perception des taxes au niveau des points d’entrées.

Avatar
A propos Emilie ORONG 669 Articles
Emilie Orong est une passionnée de l'écriture. Elle a rejoint L'Equipe Le Temps en 2015. Couvre l'actualité nationale en tous genre et a un regard pointu sur l'actualité africaine.

Laisser un commentaire