Cameroun : 160 détenus s’évadent pendant l’attaque de leur prison

Au moins 160 détenus se sont évadés dimanche à la faveur de l’attaque de leur prison dans la région anglophone du Nord-Ouest du Cameroun.

L’attaque sur la prison de Ndop, située à 32 kilomètres de Bamenda, principale ville de cette région, a provoqué une évasion.

« Ce dimanche 29 juillet 2018, des individus armés estimés à une cinquantaine ont pris d’assaut la prison de Ndop », a confirmé William Emvoutou Benoît, préfet du département du Ngog-Etundja dont Ndop est le chef-lieu. Le procureur de la République s’est rendu sur place et a constaté que « la majorité des 165 détenus s’est évadée », a confié une source judiciaire.

Le Temps avec AFP

Soyez le premier à commenter

Votre avis sur cet article