Liberia: Ellen Sirleaf exclue de son parti

A sept jours de la passation de pouvoirs à la présidence au Libéria, l’ex parti au pouvoir a annoncé l’exclusion de la présidente sortante Ellen Sirleaf.

L’ex parti au pouvoir reproche à la présidente sortante de n’avoir pas fait campagne pour le candidat de son parti en l’occurrence le vice-président Joseph Boakai, battu par George Weah.

Le Comité exécutif du parti de l’Unité, la formation de M. Boakai et Mme Sirleaf, a « voté l’exclusion » de cette dernière, ainsi que de trois autres de ses dirigeants, selon le communiqué.

Leur sont reprochées « des violations de la Constitution du parti », imposant notamment à ses membres de « faire campagne aux élections pour le candidat du Parti de l’unité », ainsi que « d’autres actions attentatoires à l’existence ou la réputation » de cette formation.

« Le comportement des personnes exclues constitue également un sabotage et a nui à l’existence du parti », selon le texte.

Boakai, perçu comme l’héritier naturel d’Ellen Johnson Sirleaf, avec laquelle il a été élu puis réélu sur un « ticket » présidentiel, a pris ses distances avec la Prix Nobel de la paix 2011, qui n’est pas apparue dans sa campagne.

Les commentateurs politiques estiment que M. Boakai lui-même a cherché à se démarquer de la partie la plus contestée du bilan de l’administration sortante, notamment les difficultés économiques vécues par la grande majorité des Libériens et les accusations de corruption, voire de népotisme.

Le Temps avec AFP

Avatar
A propos Omaboe Akpovi 916 Articles
Journaliste Reporter, 7 ans d'expérience. Couvre l'actualité nationale et les reportages sociaux, culturels, ainsi que les événements de la la société civile. Passionné de lecture et des médias sociaux.

Laisser un commentaire