Cameroun : passation des marchés publics par voie électronique

Une loi va désormais faciliter l’attribution des marchés publics au Cameroun. La technologie électronique est privilégiée pour contourner les arrangements.

Le Premier ministre, Philémon Yang, a signé, le 5 janvier, un arrêté fixant les conditions et modalités de passation  des marchés publics par voie électronique. Le texte du Premier ministre indique que la passation des marchés publics, par cette voie novatrice, va s’effectuer sur la plateforme de dématérialisation nommée « Cameroon On Line E-procurement System » (Coleps).

Ce décret fixe ainsi les règles relatives à la programmation des marchés publics par voie électronique. Ceci, du lancement de la consultation au retrait des documents y relatifs, en passant par les modalités de dépôts des offres, leur évaluation, l’attribution des marchés, les lettres de commandes ainsi que les notifications. Enfin, le Coleps va permettre les modalités d’archivage des données relatives aux marchés passés par voie électronique.

Cette innovation technologique entre dans le cadre de l’assainissement des marchés publics souvent gangrenés par le phénomène de la corruption. Le ministre en charge du secteur a révélé à la presse, en 2015, que son administration a détecté des doubles facturations sur certains marchés, la surfacturation ou encore des demandes de paiements pour des prestations non exécutées.

Avatar
A propos Omaboe Akpovi 915 Articles
Journaliste Reporter, 7 ans d'expérience. Couvre l'actualité nationale et les reportages sociaux, culturels, ainsi que les événements de la la société civile. Passionné de lecture et des médias sociaux.

Laisser un commentaire