L’actualité vue par Le Temps du Togo

Le Burkina bombarde Bana avec des moustiques génétiquement modifiés

Dix mille moustiques mâles génétiquement modifiés ont été introduits à…

Liberia : Disparition de "conteneurs" de billets de banque

Cent millions de dollars, destinés à la Banque centrale du…

Vienne: Aussitôt son brevet de pilotage, meurt dans le crash…

Un avion de tourisme, piloté par un jeune de 20…

CILSS : Les Etats veulent renforcer la lutte contre la chenille…

Le Comité permanent inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans…

RDC : Journalistes licenciés pour avoir couvert la conférence d’un opposant

Une ONG congolaise dénonce le licenciement de deux journalistes de…

Opic : Nouvelle enveloppe pour financer des projets en Afrique

L’agence américaine Overseas Private Investment Corporation, Opic, a approuvé une…

Le parquet ivoirien recherche "des dizaines de milliards" détournés

La haute autorité pour la bonne gouvernance a saisi le…

La Chine envisage son entrée dans le capital de Asky…

Le Fonds de développement Chine-Afrique (CAD-Fund) s’intéresse à Asky Airlines,…

Suppression de l’aide à la presse : "presse morte" maintenue en…

Les patrons de presse veulent protester en Côte-d'Ivoire contre la…

Participation des FAT aux opérations de maintien de la paix

Les Forces Armées Togolaises, FAT, ont organisé une journée d’information…

La Maison familiale de formation rurale se mue en Association

La Maison familiale de formation rurale rouvre à Manga avec…

William Gomis, ex-joueur de Saint-Etienne, tué dans une fusillade

Les dirigeants et joueurs de l’As Saint-Etienne sont profondément affectés…

Nigeria: une explosion de gaz fait plusieurs morts

Une explosion de gaz suivie d’un incendie a tué plusieurs…

La commune de Tsévié célèbre le mois de l’état civil

La mairie de Tsévié célèbre en partenariat avec le Service…

Ghana: Yahsat lance son service internet à haut débit par…

Le fournisseur de connectivité par satellite, Yahsat, a officiellement lancé…

Sénégal: la BOAD subventionne la construction d’infrastructures scolaires

Le Sénégal projette de construire cinq cent salles de classe…

Arrêté pour avoir comparé les Kenyans à des singes

Un homme d'affaires chinois a été arrêté au Kenya après…

RDC : Militants de Lucha libérés après deux jours de détention

Les sept militants de Lucha (Lutte pour le changement), arrêtés…

Transhumance : La campagne 2018 n’a enregistré aucune mort d’homme

Le Comité National de Transhumance (CNT) a tenu ses assises…

Ouganda : Les autorités interdisent un festival qui célébrerait l'homosexualité

Les autorités en Ouganda ont interdit un des plus importants…

RDC: Officiers arrêtés pour n'avoir pas empêché Lucha de manifester

Deux officiers de la police, accusés de n'avoir pas empêché…

RDC: libération du journaliste Tusenge Sebazungu contre rançon

Une organisation de défense de la presse annonce la libération…

Chine : 60 milliards de dollars au développement de l'Afrique

La Chine va consacrer soixante milliards de dollars supplémentaires au…

Hama: Un hebdomadaire tchadien suspendu pour "fausses informations"

Al-Chahed, un hebdomadaire tchadien, a été suspendu trois mois pour…

Bénin : Sanctions envisagées pour les footballeurs mentant sur leur âge

Bénin, le nouveau président de la fédération de football promet…

PPT : Carlos Kétohou passe les charges à Isidore Akollor

Le Patronat de la Presse Togolaise, PPT, a renouvelé son…

L’Université de Kara ouvre un master en planification de développement

L’Université de Kara va ouvrir cette année un programme de…

Les radios rurales du Togo souhaitent la performance

Les radios rurales du Togo sollicitent l’appui du gouvernement et…

Santé : Cas de cataractes pris en charge dans le Tchamba

Une opération chirurgicale foraine de la cataracte s'est déroulée du…

Ghana : les déchets électroniques passeront à l’usine

Le président du Ghana, Nana Akufo-Addo, a annoncé mercredi la…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Haac: On parle de l’affaire LCF et City FM au gouvernement

La Secrétaire d’Etat chargé des relations avec les institutions et le président de la Haac ont parlé hier de l’affaire LCF et City FM.

Dans un communiqué (Communiqué de presse relatif à la visite de la Secrétaire d’Etat chargé des Droits de l’Homme) numérique sans en-tête de la Haac, le président de l’institution, M. Pitang Tchalla, évoque la visite de la Secrétaire d’Etat, Mme Nakpa Polo.

Les discussions ont porté sur le retrait des fréquences de LCF (La Châine du futur)  et radio City FM, les organes de Sud Média.

Selon, le communiqué, un laconique du genre et patchwork de langue de coton et langue de bois, «M. Pitang TCHALLA a montré à la Secrétaire d’Etat, les preuves que les discussions ont été menées plusieurs fois en plénière sur le cas LCF et City Fm en présence de tous les membres ».

Ce qui voudrait sous-entendre que la décision de retrait des fréquences a été prise en plénière mais en langue française, « discussions » n’est pas synonyme de « décision ».

La rencontre entre Mme Nakpa Polo et le président de la Haac se serait déroulée en présence de deux rapporteurs, d’après le communiqué.

La visite de la Secrétaire d’Etat chargée auprès du ministre de la justice, intervient au moment où des rumeurs circulent au sein de l’opinion quant au propriétaire véritable de LCF et City FM.  Une personnalité haut placée de l’Etat du Togo en serait le véritable propriétaire. D’où les conclusions quelque peu hâtives, que le déplacement de la Secrétaire d’Etat est une manoeuvre de diversion pour faire accroire que le président de la Haac n’est pas une marionnette dans l’affaire.

Manque de sérieux de la Haac

Le communiqué sous format word n’a pas été rendu public sur un papier à en-tête de la Haac, et ne porte même pas la signature de son président. Ceci illustre soit le dénuement technique et matériel dans lequel croupit cette institution constitutionnelle (elle n’a même pas de site internet), mais surtout le manque de sérieux de l’administration Pitang Tchalla.

Ce communiqué (est-ce le vrai ?) intervient dans un contexte de polémiques qui émaille la vie de l’institution depuis le déclenchement de l’affaire LCF et City FM.

Dans une lettre à la Cour suprême, Zeus Aziadouvo, membre de la Haac en charge de la presse écrite,  soutient que l’affaire a été discutée deux fois en plénière mais aucune décision n’a été prise concernant un retrait des fréquences, contrairement aux affirmations de Pitang Tchalla.

Des journaux proches du pouvoir ont publié un document, une espèce de Procès-verbal qui prend le contrepied  des déclarations de Zeus Komi AZIADOUVO.

Des publications auxquelles, Zeus Komi Aziadouvo, coutumier des écuries du théâtre médiatique national, a apporté un démenti.

Depuis lundi certains journaux publient un PV de la plénière du 18 janvier 2017 pour défendre leur bienfaiteur de la HAAC. Ce même PV est relayé sur les réseaux sociaux où des gens m’accusent de mauvaise foi où des savants en us déploient leurs démonstrations. Ceux qui ont élaboré ce PV tronqué pour semer le flou, je les laisse avec leur conscience. La vérité va jaillir le moment venu, écrit Zeus Komi Aziadouvo.

Dans sa lettre, Zeus Aziadouvo, le seul membre de la Haac à avoir protesté, déclare en substance ceci:

  • Aucune décision concernant le dossier Sud Média n’a été prise en plénière.
  • Dans le PV « tronqué » qu’ils [certains membres de la Haac, ndrl] ont publié, il a été fait mention d’une décision que l’on « prendra dans 15 jours ». Mais quinze jours après, aucune décision n’a été prise.
  • La seule instance de décision de la Haac est la plénière, mais aucune décision n’a été prise en plénière.
  • Dans l’exploit d’hussier envoyé à Sud Média, Pitang Tchalla dit avoir délibéré. Mais selon le règlement, les membres signes arès délibération. Aucun membre n’a signé, ce qui suppose que cette délibération n’a jamais eu lieu.

Affaire politique ou affaire judiciaire ?

L’affaire LCF et City FM se complique de jour en jour, quittant le terrain du droit pour rentrer dans la mare politique caractéristique des togolaiseries.

Alors que Sud Média affirme avoir déposé  un recours devant la Cour suprême pour abus d’autorité, il semble que l’on soit de moins en moins dans la perspective d’une issue judiciaire à l’affaire. En matière civile, il y a un axiome qui dispose tout de même que le recours devant une autorité judiciaire suspend l’exécution d’une sanction.

Cependant, LCF et City FM n’ont toujours pas repris leurs activités alors que l’administrateur Luc Abaki a déclaré au Temps qu’il a déposé un recours devant la Cour suprême. Ce 17 février éclata une polémique à propos de la réticence des employés à rejoindre la marche organisée par la société civile pour protester contre le retrait des fréquences.

Malgré une mise point de Luc Abaki, les gens ont le sentiment que Sud Media préfère négocier avec le pouvoir que de se résoudre à la voie judiciaire.

Dans ses interventions sur Facebook en réponse à des sorties de journalistes proches du pouvoir qui affirment que LCF et City FM n’auraient aucune base d’existence légale, Luc Abaki affirme pourtant faire confiance à la justice.

Il allègue souvent des articles 57 et 62 de la loi organique de la Haac disposant  que l’institution « peut ester en justice » quand un média n’est pas en conformité avec le respect des cahiers de charge. Des articles qui enlèvent toute autorité à la Haac de retirer une fréquence et confirme l’abus de pouvoir du président de la Haac.

Néanmoins d’autres sons de cloche arrivent et viennent enfler une rumeur aussi folle que vraisemblable: LCF et City n’auraient pas vraiment d’existence légale car n’ayant répondu à aucun appel d’offres réglementaire en 2007.

Zeina Bodjona, femme de l’ex-ministre Pascal Bodjona tombé en disgrâce, aurait installé Sud Média grâce à l’influence de son mari. Ce dernier, Directeur de cabinet du président de la République à l’époque, aurait fait pression pour installer Sud Média sans respecter les prérequis.

C’est donc une régularisation post-installation que refuserait aujourd’hui Pitang Tchalla. Soit. Mais un autre article de la loi organique dit qu’un média ayant exercé sans autorisation pendant plus de trois ans ne peut plus être interdit.

Alors, à quand la régularisation de LCF et City FM?  L’affaire, en tout cas,  envenime l’état de l’opinion. Sur les réseaux sociaux, le régime est voué aux gémonies. A Lomé, la société civile a organisé trois jours marches de protestation.

1185 Vues totales 1 Vues ce jour
(Visited 222 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter