L’actualité vue par Le Temps du Togo

Les pharmaciens mobilisés contre l’usage excessif des antibiotiques

Les pharmaciens célèbrent leur semaine au Togo. Pour cette nouvelle…

Ouganda : Onze écoliers meurent dans l'incendie de leurs dortoirs

Onze jeunes garçons Ougandais ont été tués et 20 grièvement…

Il guettait les proches des patients pour voler leurs motos

Voleur de motos? Un présumé avait sa tactique unique pour…

Togo/Bénin : Négociation pour la délimitation de la frontière maritime

Le Togo et le Bénin négocient la délimitation consensuelle de…

Cameron : Libération de la journaliste anglophone Mimi Mefo

La journaliste anglophone camerounaise, Mimi Mefo, a été libérée samedi…

Tchad : Un an de prison ferme pour "séquestration" d'une mineure

L'époux de la jeune Hawariya, qui l'accusait de l'avoir séquestrée…

eSwatini : La fille du roi, ministre de l'Information du royaume

La fille du roi Mswati III de l'eSwatini, ancien Swaziland,…

Mobilisation pour améliorer les conditions de vie des personnes âgées

L’Etat togolais mobilise ses partenaires pour la mise en œuvre…

Le Togo accueille un colloque international sur les plantes médicinales

Lomé abritera en décembre un colloque international sur les plantes…

Etude : Des chiens capables de diagnostiquer le paludisme

Des chiens spécialement formés pourraient diagnostiquer le paludisme en flairant…

Niels Högel, «l'infirmier du diable» accusé d'une centaine de meurtres

«Le pire meurtrier d'Allemagne depuis Hitler», «l'infirmier du diable», «le…

Tanzanie : Dar es Salaam appelle à dénoncer les homosexuels

Le gouverneur de Dar es Salaam et environs est en…

Guinée-équatoriale : Alfredo Okenve, a été arrêté et "roué de coups"

Un défenseur des droits humains équato-guinéen, Alfredo Okenve a été…

Gabon : la mouvance Anonymous a attaqué les sites officiels

Des hackers de la mouvance Anonymous ont revendiqué les attaques…

Indonésie : Un avion de Lion Air parti de Jakarta s'écrase…

Un appareil de la compagnie Lion Air a disparu des radars…

Liberia : Weah annonce la gratuité pour le premier cycle universitaire

Le président du Liberia, GeorgeLe président Georges Weah vient d’annoncer…

François Jeronimo Amorin J., héros de la lutte indépendantiste disparaît.

François Jeronimo Amorin Joao compte parmi les ardents militants ayant…

Canal+ condamnée pour un "éloge appuyé" du Togo

La chaîne française Canal+ a été condamnée par le CSA,…

Le Maroc teste son projet de télémédecine en zone rurale

Le Maroc a lancé, le 22 octobre 2018, la phase…

Raila Odinga nommé haut représentant de l'Union africaine

L’Union africaine nomme l’opposant kényan, Raila Odinga haut représentant de…

Arrestation pour contrefaçon de la quinine en RDC 

Deux responsables d'un des plus grands laboratoires pharmaceutiques en RDC…

Ethiopie : au moins 120 clous extraits de l'estomac d'un patient

Des médecins d'un hôpital de la capitale éthiopienne ont extrait…

Le Togo contre la criminalité faunique et floristique

L’autorité chargée de la protection de l’environnement et des ressources…

Médias/RDC : Cinq journalistes "enlevés" à Kinshasa

Cinq journalistes d'un tri-hebdomadaire paraissant à Kinshasa "enlevés" après la…

Le Togo communique sur l’organisme de sécurité sanitaire des aliments

Le Togo est en chantier pour créer un organisme de…

Vers l’interconnexion des douanes de cinq pays ouest-africains

Réunis à Lomé, le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire, le…

Angola : Le président se réjouit d'avoir freiné la corruption

Le président angolais s'est réjoui des résultats obtenus sur le…

Appel aux bonnes pratiques dans le commerce café-cacao

A l’orée de la campagne de commercialisation du café-cacao, les…

Sierra Leone: le gouvernement annule un contrat avec la Chine

Le gouvernement sierra léonais résilie un contrat de 300 millions $…

L'ancien footballeur Bonaventure Kalou gagne la mairie de Vavoua

L'ancien international ivoirien Bonaventure Kalou a été élu maire de…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Jean-Pierre Fabre accuse le président de la HAAC d’être illégitime

Dans un courrier adressé à Pitang Tchalla, président de la Haac, Jean-Pierre Fabre l’accuse de faiblesse et d’illégitimité pour diriger cette institution.

Une lettre à la hussarde. Jean-Pierre Fabre n’y est pas allé de main morte dans un courrier bien senti adressé au Président de la Haac.  Des coups que Pitang Tchalla, l’ancien ministre de la communication, aujourd’hui président de la Haac reçoit en pleine bouille en deux temps trois mouvements.

Premier temps.  Jean-Pierre Fabre le dévalorise Pitang Tchalla: »

En prétendant transmettre notre requête au Ministère de la Communication « pour des dispositions à prendre », vous avez fui vos responsabilités et refusé d’accomplir votre mission. Vous vous êtes rendu complice de la violation de nos droits », accuse le leader de l’ANC.

Deuxième temps : Le président de l’ANC délégitime Pitang Tchalla, l’accusant  en filigrane d’être à ce poste pour militantisme politique.

Votre attitude illustre parfaitement le fonctionnement calamiteux de toutes les institutions de notre pays qui, créées pour protéger le citoyen contre les dérives des pouvoirs publics, se rendent allègrement complices de ces dérives au lieu de les empêcher ou d’y mettre fin.
Le constat déplorable est que les hommes et les femmes, qui dirigent ces institutions, sont, en raison notamment de leur appartenance politique et des conditions de leur nomination, des obligés du système RPT/UNIR, incapables d’assumer et d’exercer leur indépendance à l’égard des pouvoirs publics qu’ils s’emploient à défendre à tout prix, écrit le président-national de l’ANC.

Une charge lourde. Le président de la HAAC est souvent dans le collimateur de la presse privée et bien entendu de l’opposition, mais c’est la première fois qu’un homme politique s’en prend aussi durement au chef de l’institution voire de l’institution elle-même, soupçonnée ouvertement d’être à la solde du pouvoir.

De quoi s’agit-il ?

La réaction de l’ANC fait suite à une lettre de Mme Awa Nana-Daboya, présidente du HCRRUN adressée au Président de l’ANC et publiée par voie de presse, en avril,  dans le quotidien national Togo-Presse. Le directeur de publication de Togo-Presse dénie à l’ANC le droit de publier un droit de réponse, un droit qui est une particularité de la presse francophone.

Jean-Pierre Fabre demande alorsl’intervention de la HAAC.  Contre toute attente, e président de la Haac à travers son vice-président, Octave Olympio, informe le président de l’ANC avoir transmis sa demande au ministre de la Communication et de la formation civique ! Ce renvoi de la patate chaude au ministre du gouvernement reste tout de même une énormissime surprise. La HAAC est une institution émanant de la Constitution et à ce titre indépendante du Gouvernement.  Comme le stipule l’article 130 de la Constitution togolaise:
La Haute autorité de l’audiovisuelle et de la communication a pour mission de garantir et d’assurer la liberté et la protection de la presse et des autres moyens de communication de masse.
Elle veille au respect de la déontologie en matière d’information, de communication et à l’accès équitable des partis politiques et des associations aux moyens officiels d’information et de communication.

Si le président Pitang Tchalla ignore l’importance et le rôle de la HAAC et partant la valeur de la personne qui la dirige, il n’en demeure pas moins qu’en temps qu’ancien journaliste, il n’ignore pas que le droit de réponse est un principe incontournable dans la presse francophone.

Le droit de réponse est une particularité du droit de la presse car c’est la loi qui prévoit que dans le cas où un lecteur est insatisfait d’un article celui-ci puisse demander au journal une rectification ou une réponse, selon le droit français que nous copions allègrement sans le respecter.

Monopole du pouvoir des médias d’Etat 

Et ici, la déontologie recommande exige de Togo-Presse que le droit de réponse de l’ANC soit publié et surtout à la même page que fut publiée la lettre de Mme Awa Nana-Daboya.

Evidemment, ces petites choses illustrent le régime de liberté d’expression apparente dans lequel vivent les partis politiques dont l’exercice s’en trouve limité voir interdit. Le parti au pouvoir a fait main basse sur les médias d’Etat qui sont devenus son porte-voix. L’opposition n’a pas accès aux médias d’Etat et cyniquement le pouvoir renvoie les partis politiques d’opposition vers les médias privés, dont l’audience est très limitée notamment à cause du déficit des moyens techniques et financiers.

1699 Vues totales 3 Vues ce jour
(Visited 151 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter