Burkina: Le rétablissement de la transition, résultat de la médiation

Le Président Kafando au milieu des Président Sall et Boni

La médiation ouest-africaine entre les frères ennemis burkinabé vient de prendre une nouvelle dimension. Les Président sénégalais et béninois après avoir entendu les acteurs de tous bords ont proposé ce soir un plan de sortie de crise en dix points. Ce plan prendrait en compte les prétentions et revendications des uns et des autres et proposerait un compromis en vue de préserver la paix en prélude des élections.

Le compromis que la CEDEAO et les Nations Unies préconise prévoit le retour à l’ordre institutionnel, des élections le 15 Novembre avec tous les candidats ayant déposé leur candidature y compris ceux issus de l’ancienne majorité. Quant à la réforme de l’armée (avec la question du RSP) elle serait actée mais à applicable uniquement par le candidat élu. L’autre élément du plan de sortie prévoit la libération des détenus dits politiques.

Ce soir les deux chefs d’Etat ouest-africains ont rencontré le président Kafando. Ce dernier est proposé pour continuer son travail à la tête de la transition.

De l’autre côté, il se susurre que le général putschiste aurait réclamé une amnestie pour lui-même et la sécurité pour les membres de la milice du RSP. Rien de cela n’apparait dans le plan proposé par les médiateurs.

Une déclaration du président Kafando est attendu ce soir.

Paulain K. Ouedraogo (Correspondant permanent)

Avatar
A propos Rédaction Le Temps 878 Articles
La Rédaction Le Temps. Une équipe dévouée de journalistes professionnels. Depuis 1999, nous servons à nos lecteurs des informations et analyses de qualités. Notre ligne éditoriale est conforme aux intérêts supérieurs du Togo. Contact: togoletemps@gmail.com/admin@letempstg.com

Laisser un commentaire