Les positions inconciliables des protagonistes de la crise burkinabè

Les négociations entre les envoyés de la CEDEAO/ONU et les acteurs socio-politiques burkinabé se sont poursuivies ce matin. Macky Sall, Yayi Boni et Mohamed Ibn Chambas ont pu rencontrer des responsables des organisations de la société civile, des membres du parlement de transition et des leaders des partis politiques. Les positions des uns et des autres sont pour le moins radicales.

Positions du CND et de l’ancienne majorité CDP

Les responsables du Conseil National de la Démocratie et les représentants de l’ancienne majorité présidentielle ont posé les revendications ci-après :

  1. Abandon de la question de la dissolution du RSP (et laisser ce dossier au futur président élu).
  2. Libération de tous les responsables du CDP emprisonnés
  3. Abrogation de l’inéligibilité des partisans de la révision de l’article 37
  4. Sécurité pour les agents du RSP

Positions des partisans de la transition déchue

Les OSC et les partis de l’ancienne opposition au régime Compaoré défendent les positions suivantes :

  1. Libération immédiate et sans condition des détenus et retour à l’ordre constitutionnel
  2. Dissolution du RSP sans condition.
  3. Arrêt immédiat des tueries par les « terroristes » qui tirent sur la population et enlèvent des leaders d’opinion.
  4. Retrait de tous les militaires de la transition
  5. Tenue des élections le 11 octobre ; le cas échéant 1mois au plus après la date du 11 octobre

Les consultations se poursuivent actuellement avec les responsables de l’ancienne opposition à Blaise Compaoré. Ces partis qui s’apprêtaient à commencer la campagne électorale ce 19 Septembre exigent le retour immédiat à l’ordre constitutionnel et la reprise du processus électoral.

Pour le moment, les membres du gouvernement de transition ne sont pas encore entrés en scène. Le dernier ministre a été libéré ce matin. Le Premier ministre et le président de la transition sont en résidence surveillée.

Comme on peut le voir, les positions sont tranchées et les médiateurs auront fort à faire pour trouver un compromis.

Paulain Kiswensida Ouedraogo (Correspondant permanent)

Avatar
A propos Rédaction Le Temps 880 Articles
La Rédaction Le Temps. Une équipe dévouée de journalistes professionnels. Depuis 1999, nous servons à nos lecteurs des informations et analyses de qualités. Notre ligne éditoriale est conforme aux intérêts supérieurs du Togo. Contact: togoletemps@gmail.com/admin@letempstg.com

Laisser un commentaire