La prison civile de Kara va cuire sa propre “baguette carcérale”

Après les prisons civiles d’Atakpamé et de Sokodé, c’est le tour de la prison civile de Kara de bénéficier de l’installation d’une boulangerie moderne.

La construction de cette boulangerie est à l’actif de l’Union Européenne en collaboration avec l’association allemande de lutte contre la lèpre et la tuberculose (DAHW). Elle entre dans la logique du projet « d’Assistance d’Urgence à la Population Carcérale du Togo contre la COVID19 » mis en œuvre par les deux partenaires et cofinancé à hauteur de 287.892.000FCFA. Ce projet vise à préserver les détenus, le personnel administratif, de sécurité et paramédical en charge de la gestion dans les treize prisons du Togo contre la COVID19.

La construction de cette boulangerie découle également de la composante « Nutrition » du projet « Projet d’Amélioration Durable et Intégré des Conditions de Vie des Détenus au Togo » (PADIC-VieD) en vue de fournir d’aliments enrichis à travers la production et la distribution hebdomadaires de baguettes en pain et de bouillie enrichie au sein des prisons du Togo. La boulangerie de la prison civile de Kara va contribuer à fournir du pain enrichi et ses dérivés aux autres prisons de la région (Bassar, Kanté) et celles de Mango et Dapaong.

Cette boulangerie qui est ouverte également à la population de Kara est une opportunité pour les détenus qui veulent, de se faire former à la sortie de prison afin de faciliter leur réinsertion socioprofessionnelle.

Le pain produit par cette boulangerie diffère de celui du marché en ce sens qu’il est fait à base de plusieurs produits locaux. Eu égard aux conditions d’incarcération dans les prisons civiles, il était important de trouver des solutions pour améliorer la situation surtout en cette période de pandémie de COVID19.

Ce projet a déjà équipé les treize prisons civiles en matériel de protection et de désinfection contre la pandémie de coronavirus et des kits nutritionnels. Il est prévu la mise à disposition dans les prisons, de téléphones mobiles à doubles SIM y compris des crédits de communication téléphonique avec une dotation mensuelle de 100.000F CFA sur chaque ligne. Ce dernier volet consiste à permettre aux détenus de garder contact avec leurs familles et parents eu égard à l’interdiction des visites pour cause de COVID19.

Avatar
A propos Emilie ORONG 944 Articles
Emilie Orong est une passionnée de l'écriture. Elle a rejoint L'Equipe Le Temps en 2015. Couvre l'actualité nationale en tous genre et a un regard pointu sur l'actualité africaine.

Laisser un commentaire