Guinée : Tentative de coup d’Etat ou mutinerie déjouée?

Une fusillade aux contours incertains a eu lieu ce matin au camp militaire Alpha Yaya Diallo, dans la capitale Guinéenne, selon les autorités guinéennes.

Beaucoup de zones d’ombre dans la situation en Guinée, à 48 heures des élections couplées qui auront lieu ce dimanche. Selon un communiqué du ministère de la Défense nationale, des individus non identifiés ont tiré des coups de feu dans le camp du Bataillon spécial, dit camp Alpha Yaya Diallo.

“Des dispositifs préalablement mis en place ont permis de réagir aux premiers tirs, à sécuriser l’enceinte du camp et ses environs”, souligne le communiqué.

“Les forces de défense déployés sur les lieux ont procédé à l’arrestation de deux parmi eux”, indique encore le communiqué.

La situation reste sous contrôle. On sait néanmoins que les forces armées du camp Samory Touré, le second camp militaire de la capitale, ont été positionnées dans les principaux points stratégiques de Conakry.

Il y a eu également des émeutes dans le quartier populaire de Bambeto. On signale la mort d’un jeune garçon de 16 ans.

La Guinée est sous fortes tensions depuis l’annonce du président Alpha Condé de modifier la constitution, contre la forte opposition de son opposition. Cette dernière l’accuse d’entreprendre une modification en vue de postuler à un troisième mandat.

Malgré une violente contestation populaire et la désapprobation des Etats de la CEDEAO, le chef de l’Etat guinéen entend aller jusqu’au bout de son entreprise.

Dimanche, les Guinéens partent aux urnes pour des élections couplées référendum-législatives.

Avatar
A propos Komi Dovlovi 988 Articles
Journaliste chroniqueur, Komi Dovlovi collabore au journal Le Temps depuis sa création en 1999. Il s'occupe de politique et d'actualité africaine. Son travail est axé sur la recherche et l'analyse, en conjonction avec les grands  développements au Togo et sur le continent.

Laisser un commentaire