Coronavirus : la Chine accuse les États-Unis de “répandre la peur”

Le gouvernement chinois a accusé les États-Unis de provoquer la “panique” dans sa réponse à l’épidémie de coronavirus.

Cette accusation fait suite à la déclaration d’urgence de santé publique faite le 31 janvier par les États-Unis. Le pays refuse l’entrée aux ressortissants étrangers qui se sont rendus en Chine au cours des deux dernières semaines. Le ministère chinois des affaires étrangères a déclaré que les actions américaines “ne pouvaient que créer et répandre la peur”.

Il y a eu plus de 17.000 cas confirmés de virus en Chine.

Lors d’un point de presse lundi,  le ministère chinois a accusé les États-Unis de répandre la peur au lieu d’offrir une assistance – disant qu’ils étaient le premier pays à imposer une interdiction de voyager aux ressortissants chinois et le premier à suggérer un retrait partiel du personnel de son ambassade.

“Ce sont précisément les pays développés comme les États-Unis qui ont de fortes capacités de prévention des épidémies… qui ont pris l’initiative d’imposer des restrictions excessives contraires aux recommandations de l’OMS”, selon la porte-parole du ministère.

L’OMS a en fait averti que la fermeture des frontières pourrait accélérer la propagation du virus, si les voyageurs entrent dans les pays de manière non officielle.

Le Temps avec bbc.com

Avatar
A propos Omaboe Akpovi 1023 Articles
Journaliste Reporter, 7 ans d'expérience. Couvre l'actualité nationale et les reportages sociaux, culturels, ainsi que les événements de la la société civile. Passionné de lecture et des médias sociaux.

Laisser un commentaire