Égypte: un diplomate italien condamné pour trafic d’antiquités

Ladislav Otakar Skakal, ancien consul honoraire à Louxor, avait tenté de subtiliser 20.000 objets. Le Caire a demandé à Interpol d’émettre un message d’alerte pour qu’il soit retrouvé.

Un tribunal du Caire a condamné le 21 janvier Ladislav Otakar Skakal, l’ancien consul honoraire italien à Louxor, à 15 ans de prison par contumace pour avoir sorti clandestinement d’Égypte un nombre record d’antiquités en 2017. Avant qu’elles ne soient récupérées par la police transalpine.

Selon le procureur général, le diplomate a tenté de subtiliser 21.000 pièces d’or, 151 figurines, cinq masques de momie, onze poteries, trois céramiques datant de la période islamique et un sarcophage en bois. Les objets provenaient de la ville de Minya où des découvertes exceptionnelles ont été révélées au public l’année dernière.

Il y a deux ans, la police avait trouvé les objets dans le sud de l’Italie, à Salerne, à bord d’un conteneur. Le bateau était parti du port d’Alexandrie. Selon les procureurs, les antiquités ont été sorties avec l’aide de Raouf Ghali, frère de l’ancien ministre des Finances sous le régime de Hosni Moubarak, Youssef Ghali. Les objets volés ont été rapatriés l’année suivante avec la coopération des autorités italiennes. Le procès de Ladislav Otakar Skakal a débuté en septembre 2019. L’Égypte a demandé à Interpol d’émettre une notice rouge à son encontre. Le verdict pour les complices du trafic devrait, quant à lui, être rendu le mois prochain. L’ancien diplomate n’est pas le seul à être tenté par ce genre de méfait: depuis la chute d’Hosni Moubarak, en 2011, les tentatives de vol d’antiquités se sont multipliées

Avatar
A propos Omaboe Akpovi 1026 Articles
Journaliste Reporter, 7 ans d'expérience. Couvre l'actualité nationale et les reportages sociaux, culturels, ainsi que les événements de la la société civile. Passionné de lecture et des médias sociaux.

Laisser un commentaire