Agbelenko Tino Doglo : Tous derrière Agbeyome Kodjo !

Agbeyome Kodjo, candidat à la présidentielle

Le Temps relaie une tribune de Agbelenko Tino Doglo, l’ex enfant terrible du 05 octobre 1990. Il s’agit manifestement d’un plaidoyer pro Agbeyomé Kodjo, dont la candidature est soutenue par Mgr Fanoko Philippe Kpodzro, qu’il désire comme candidat unique. Cette tribune n’engage que son auteur et aucunement le Temps. Nous avons pris soin de titrer cette réaction.

Tribune : Tous derrière Agbeyome Kodjo !

Pourquoi continuer à faire si mal là où nous tenons la chance historique d’enfin bien faire les choses pour abattre la bête immonde ? Pourquoi donc brider l’espoir et doucher l’enthousiasme des malheureuses populations togolaises par le maintien en lice de 6, 7 candidats à moins d’un mois d’un scrutin où les chances de basculement de l’échiquier politique avec une candidature innovante de rassemblement sont au-delà de la simple probabilité ? Le temps presse et chaque jour qui se lève projette tout le pays dans l’urgence et le risque de flottement lorsqu’on a conscience de la charge de travail colossal et des déploiements logistiques et autres qu’exige une campagne électorale réussie. Haut les cœurs pour que les leaders et tous ceux qui cherchent à incarner ou à porter la volonté populaire se rapprochent, se mettent en ordre de bataille, retroussent les manches et se mettent au travail !

Les challenges électoraux s’apparentent dans bien des cas à de l’alpinisme de groupe en haute montagne, en milieu hostile. Très hostile même. Et cette comparaison s’applique particulièrement bien au cas togolais, face à un régime passé maître dans les artifices et les poudres magiques par lesquels il transforme sur le papier et avec une constance déroutante ses débâcles dans les urnes en victoires. Faure Président : fraude, triche, mensonge, vol, viole, violence, imposture tous azimuts.

Et sur les hauts sommets pour aller tutoyer les nuages, ces sportifs d’exception au risque de décrocher et de venir s’écraser au pied de la falaise, évitent toujours l’insensée témérité de partir chacun de son côté.

L’opposition togolaise prendrait, une fois encore le risque de s’écraser au pied de la falaise RPTiste, et avec elle le peuple entier si elle venait à faire échec, au nom de je ne sais quelle connivence avec le régime, à l’union sacrée derrière et autour du candidat Agbéyomé Kodjo, désigné à l’issue d’un processus historique.

L’histoire du pays connaîtra de terribles remous et ne pardonnera jamais ceux des leaders qui auraient par leur égos et leur aveuglément torpillé la chance historique de tourner la page sur l’interminable règne traumatique et cauchemardesque des Gnassingbé.

Il est donc temps pour les autres de mettre fin au baroud d’honneur et de lever les barricades pour ouvrir la voie dans notre pays à l’alternance.

Tino Agbelenko Doglo

Avatar
A propos Komi Dovlovi 901 Articles
Journaliste chroniqueur, Komi Dovlovi collabore au journal Le Temps depuis sa création en 1999. Il s'occupe de politique et d'actualité africaine. Son travail est axé sur la recherche et l'analyse, en conjonction avec les grands  développements au Togo et sur le continent.

Laisser un commentaire