L’Egypte et la Chine lancent la construction du satellite MisrSat-II

L'ambassadeur de Chine en Egypte

En marge de la 4e édition de l’exposition Chine-Etats arabes qui s’est déroulée du 5 au 8 septembre 2019 à Ningxia, en Chine, l’Agence spatiale égyptienne et l’Administration spatiale nationale de Chine (CNSA) ont procédé au lancement de la seconde phase de mise en œuvre du projet de satellite égyptien « MisrSat II ». Il s’agit de sa construction. La première phase, intervenue en janvier 2019, portait sur le bouclage du financement. 

Financé par la Chine à hauteur de 140 millions USD, versés en trois tranches depuis 2016, l’équipement spatial aidera l’Egypte à réaliser ses plans de développement dans de nombreux domaines, selon Ahmed al-Rafie, le responsable du projet. Il a précisé que les ingénieurs égyptiens et chinois collaboreront au développement du projet de satellite et à la construction du centre égyptien de montage, d’intégration et de test. 

« Les phases de conception se dérouleront en parallèle en Egypte et en Chine, mais le montage et l’intégration du satellite seront effectués en Egypte, au Centre égyptien d’assemblage, de test et d’intégration des satellites. Cela fournira à la partie égyptienne une expérience dans le développement de systèmes spatiaux par satellite », a-t-il souligné.

La construction du satellite MisrSat-II durera 35 mois pour une durée de vie dans l’espace de cinq ans.  Avec ce projet, l’Egypte veut devenir le tout premier pays africain à disposer de capacités complètes d’assemblage, de tests et d’intégration de satellites. Il sera aussi le tout premier à réussir une coopération spatiale avec la Chine dans le cadre de l’Initiative « Belt and Road »

Le temps avec Ecofin

Avatar
A propos Emilie ORONG 812 Articles
Emilie Orong est une passionnée de l'écriture. Elle a rejoint L'Equipe Le Temps en 2015. Couvre l'actualité nationale en tous genre et a un regard pointu sur l'actualité africaine.

Laisser un commentaire