CPI: L’ex-chef de guerre Ntaganda connaîtra son sort le 8 juillet

La Cour pénale internationale (CPI) rendra le 8 juillet son jugement sur l’ancien chef de guerre congolais Bosco Ntaganda, détenu à La Haye depuis 2013 pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité.

Surnommé « Terminator », Bosco Ntaganda est accusé d’avoir recruté des enfants soldats et d’avoir commandité des meurtres, pillages et viols commis par ses troupes en 2002 et 2003 en Ituri, dans le nord-est de la République démocratique du Congo.

La Chambre de première instance rendra son jugement en l’affaire « lors d’une audience publique le 8 juillet 2019 à 8 heures GMT au siège de la Cour à La Haye », a annoncé lundi la CPI.

« Lors de l’audience, la Chambre de première instance annoncera si elle déclare l’accusé innocent ou coupable, au-delà de tout doute raisonnable, des charges portées à son encontre », a-t-elle précisé dans un communiqué.

Aujourd’hui âgé de 45 ans, l’ancien général redouté de l’armée congolaise doit répondre de 13 crimes de guerre et de cinq crimes contre l’humanité, pour lesquels il a plaidé non coupable en 2015. Selon des ONG, plus de 60.000 personnes ont perdu la vie depuis l’éclatement en 1999 de violences sanglantes en Ituri, région instable et riche en minéraux.

Avatar
A propos Emilie ORONG 744 Articles
Emilie Orong est une passionnée de l'écriture. Elle a rejoint L'Equipe Le Temps en 2015. Couvre l'actualité nationale en tous genre et a un regard pointu sur l'actualité africaine.

Laisser un commentaire