Algérie : le patron du groupe Sovac, écroué

Le PDG du groupe familial algérien Sovac, Mourad Oulmi, a été placé, ce 17 juin, sous mandat de dépôt sur demande du tribunal d’Alger de Sidi M’hamed dans le cadre d’une enquête anti-corruption.

Selon plusieurs médias, ce partenaire du constructeur automobile allemand Volkswagen AG est accusé « d’obtention d’indus avantages » et de « violation de la loi régissant le transfert et la circulation de capitaux ».

L’ex-Premier ministre, Ahmed Ouyahia, a été également auditionné dans le cadre de cette affaire.

Des responsables de la banque publique Crédit Populaire d’Algérie (CPA) ont été également auditionnés sur les relations de la banque avec les projets de Mourad Oulmi, et plus particulièrement sur le financement de l’usine de montage des véhicules Volkswagen à Relizane. 

Après les quatre frères Kouninef, Mahieddine Tahkout, Ali Haddad et Issad Rebrab, Mourad Oulmi est le huitième homme d’affaires à être poursuivi pour corruption dans le cadre de l’opération mains propres déclenchée par les autorités algériennes après la démission forcée du président Abdelaziz Bouteflika.

Le Temps avec Ecofin

Avatar
A propos Emilie ORONG 794 Articles
Emilie Orong est une passionnée de l'écriture. Elle a rejoint L'Equipe Le Temps en 2015. Couvre l'actualité nationale en tous genre et a un regard pointu sur l'actualité africaine.

Laisser un commentaire