Nouveau gouvernement sud-africain: 28 ministres dont 14 femmes

Trois semaines après la victoire de l’ANC aux législatives, le président sud-africain, C. Ramaphosa a présenté son nouveau gouvernement: réduit et partaire.

La liste a été dévoilée le mercredi 29 mai par M. Ramaphosa. La taille de ce nouvel exécutif a été réduite et la parité respectée. Le nombre de ministres est passé de 36 à 28, dont la moitié réservée aux femmes.

«Pour améliorer la cohérence, la coordination et l’efficacité, nous réduisons le nombre de ministres de 36 à 28, car beaucoup de gens pensaient que notre gouvernement était obèse.», a déclaré M. Ramaphosa dans son allocution télévisée. «Pour la première fois dans l’histoire de notre pays, la moitié des ministres sont des femmes.», a-t-il ajouté.

Le président a maintenu en poste, le ministre des Finances Tito Mboweni, ainsi que son controversé vice-président David Mabuza, dont le nom a été évoqué dans des affaires de corruption et de meurtres politiques.

Le ministre des Entreprises publiques, Pravin Gordhan, lui aussi sous le coup d’une enquête de la part du protecteur des droits sud-africains, a également conservé son poste. Patricia de Lille, l’ancienne maire de la ville du Cap, qui était membre du parti d’opposition l’Alliance Démocratique il y a encore un an, a été nommée ministre des Infrastructures.

Depuis son arrivée au pouvoir en février 2018, Cyril Ramaphosa promet régulièrement de tourner la page du règne de Jacob Zuma (2009-2018), terni par de nombreux scandales politico-financiers. L’Alliance Démocratique (DA) et les Combattants pour la liberté économique (EFF), les deux principaux partis d’opposition, estiment cependant qu’il est difficile de croire aux promesses de M. Ramaphosa au regard de la reconduction de ministres dont les noms ont été cités dans des affaires de corruption.

Le Temps avec Ecofin

Avatar
A propos Emilie ORONG 785 Articles
Emilie Orong est une passionnée de l'écriture. Elle a rejoint L'Equipe Le Temps en 2015. Couvre l'actualité nationale en tous genre et a un regard pointu sur l'actualité africaine.

Laisser un commentaire