BF: L’évacuation sanitaire de Bassolé retardée par une grève

Une grève dans le secteur de la justice au Burkina Faso serait à l’origine du retard dans les procédures d’évacuation sanitaire de Djibril Bassolé.

Une grève des avocats empêche la justice du Burkina Faso de statuer sur la demande d’évacuation sanitaire vers la France du général Djibrill Bassolé, jugé dans le cadre du coup d’Etat manqué de 2015. C’est le Ministre de la Justice qui l’a déclaré mercredi dernier.

L’ancien chef de la diplomatie burkinabè, âgé de 62 ans, souhaite être soigné en France pour un cancer, selon son avocat français qui a adressé un courrier en ce sens au président français Emmanuel Macron. “Le tribunal a été saisi en ce qui concerne la question relative à une évacuation sanitaire de M. Bassolé. Ce n’est pas un refus, ce n’est pas un blocage par le chef de l’État, encore moins par le ministre de la Justice. C’est que le tribunal ne peut pas statuer. L’absence des avocats l’en empêche”, selon le ministre burkinabè de la Justice René Bagoro qui précise que “le jour où les avocats reprendront le chemin des audiences, le tribunal statuera”

Depuis fin avril, les avocats burkinabè observent un arrêt de travail pour dénoncer le “blocage de l’appareil judiciaire”. Lundi, à l’issue d’une assemblée générale extraordinaire du barreau, ils ont toutefois décidé de reprendre leurs activités, mais refusent toujours de participer aux audiences pénales jusqu’au 3 juin.

Apparu affaibli lors de sa première comparution en décembre 2018 au procès du putsch, le général Bassolé a déjà passé deux mois en Tunisie, de mars à avril, pour des soins.

Selon le courrier de Me Bourdon, avocat de l’ancien Ministre, daté du 24 mai, M. Bassolé souffre “d’un cancer rare qui ne peut être traité qu’en France”.

Le Temps avec AFP

Avatar
A propos Emilie ORONG 785 Articles
Emilie Orong est une passionnée de l'écriture. Elle a rejoint L'Equipe Le Temps en 2015. Couvre l'actualité nationale en tous genre et a un regard pointu sur l'actualité africaine.

Laisser un commentaire