L’opposant Bobi Wine de nouveau arrêté en Ouganda

Le député ougandais d’opposition Bobi Wine a de nouveau été arrêté par la police lundi, 48 heures à peine après avoir recouvré sa liberté de mouvement, a-t-on appris de source policière et auprès de son avocat.

“Il (Bobi Wine) était convoqué à la direction des enquêtes criminelles et alors qu’il s’y rendait ce (lundi) matin, la police, qui le suivait, l’a arrêté et l’a placé en détention“, dans un commissariat situé à 30 km à l’est de Kampala, a déclaré à l’AFP Me Asuman Basalirwa, un des avocats. “Cette fois-ci, nous n’avons pas été informés des raisons de son incarcération“, a-t-il ajouté.

Le porte-parole de la police ougandaise a confirmé l’arrestation de l’opposant, promettant de donner des précisions ultérieurement.

“Il est dans les mains de la police et l’enquête se poursuit. Jusqu’à ce matin, c’était un homme libre. La police avait quitté les abords de sa résidence samedi”, a ajouté le porte-parole.

Plus connu sous son nom d’artiste Bobi Wine, Robert Kyagulanyi, 37 ans, est devenu le porte-parole d’une jeunesse ougandaise urbaine et souvent très pauvre qui ne se reconnaît pas dans le régime vieillissant du président Yoweri Museveni (74 ans), au pouvoir depuis 1986.

Ces derniers mois, visiblement inquiètes de sa notoriété grandissante, les autorités ont à plusieurs reprises empêché Bobi Wine de se produire en public. Il avait été assigné à résidence le 23 avril, au lendemain de son interpellation alors qu’il tentait d’accéder au site d’un concert interdit par les autorités.

Le Temps avec AFP

Avatar
A propos Omaboe Akpovi 954 Articles
Journaliste Reporter, 7 ans d'expérience. Couvre l'actualité nationale et les reportages sociaux, culturels, ainsi que les événements de la la société civile. Passionné de lecture et des médias sociaux.

Laisser un commentaire