«Mort depuis», le jeune s’est pendu dix jours après

Sylvain hounzouke Kati s’est pendu le 17 mars dans sa chambre. Drame embarrassant pour son village. Le jeune de 22 ans connaissait le jour de sa mort.

Sylvain hounzouke KATI s’est pendu le 17 mars 2019 dans sa chambre à Katikopé, village situé à une dizaine de kilomètres d’Afagnan. Un drame qui plonge toute la localité dans une atmosphère embarrassante.

Sylvain a livré un match de football comptant pour la finale du championnat scolaire, catégorie senior, le vendredi 16 mars 2019, la veille du drame, à Attitogon. Il est rentré chez lui et jusque là tout allait pour le mieux.

Quelle n’a pas été la surprise le lendemain très tôt avec la nouvelle de sa pendaison. Le jeune de 22 ans, en classe de première D1 au lycée d’Afagnan Gbleta, est retrouvé suspendu à une corde dans sa chambre.

Beaucoup avait du mal à croire à cette mauvaise information mais au fil des heures, ce qui s’apparentait à une plaisanterie de mauvais goût se révèle une très mauvaise nouvelle.

Sylvain, qui serait décédé « depuis le 06 mars » a laissé une note à sa famille et amis dans laquelle il dit n’étant plus lui-même depuis cette date du 06 mars.

« Moi je connais le jour de ma mort » a-t il écrit.« Papa, si je meurs, … enterrez moi immédiatement sinon ??? ( ….) Chaque fois c’est problème …..» peut on lire dans la note.

Il a été conduit dans sa dernière demeure dans la matinée du même jour, comme l’a t’il souhaité.

Sylvain est jeune élève de tempérament calme et un très bon joueur de football, capitaine de l’équipe de football de sa classe et de TIGRE Fc d’Afagan, un club qui est actuellement engagé dans la phase régionale du championnat D3.

Ces cas de suicide ne sont pas nouveaux dans le milieu.

Jean-Marie GONCALVES

Soutenir LE TEMPS

Le bon journalisme coûte de l’argent. Il s’agit du journalisme qui garantit la possibilité d’une société prospère, une démocratie responsable, et une gouvernance transparente. Tel est le credo de l’équipe Le Temps, depuis 1999.

En vue de continuer à rendre nos articles libres d’accès à tous nos lecteurs, nous vous demandons de faire un geste modeste en vue de soutenir notre Rédaction.

En contribuant au  journal Le Temps, vous soutenez la presse libre et de qualité, dans un Togo en lutte pour le changement où l’information vaut son pesant d’or.

Avatar
A propos Omaboe Akpovi 894 Articles
Journaliste Reporter, 7 ans d'expérience. Couvre l'actualité nationale et les reportages sociaux, culturels, ainsi que les événements de la la société civile. Passionné de lecture et des médias sociaux.

Laisser un commentaire