Le NID retourne aux causeries-débats à Lomé

Gabriel Dossey-Anyron, Président du parti Le Nid

Le parti Le Nid retrouve les populations à la base à travers des causeries débats. Dimanche il était dans la zone Bè Lom Nava et Kpéhénou dans le Grand Lomé

Au centre de la causerie débat animée par les responsables du parti le 10 mars, les stratégies pour l’alternance recherchée et la limitation du mandat présidentiel. Il était question de remobiliser les populations de la zone en donnant la parole à la base.

« Cherchons-nous l’alternance ? A vous le public » !

Ce fut le cri introductif du président du parti Le Nid, Sassouvi Dossey-Anyron, pour cette causerie-débat, à laquelle une centaine de personnes a pris part.

« Que la population opposée au pouvoir soit soudée » lance un participant, avant de désavouer les marches comme stratégie pour en arriver à l’alternance : « les marches ne marchent plus, le pouvoir a trouvé une solution contre les marches de l’opposition. Ce n’est pas la peine de continuer ».

Les participants à cette causerie débat ont appelé au dialogue et ont sollicité des responsables du parti qu’il y ait une large concertation entre les partis politiques, y compris avec le parti au pouvoir afin d’aboutir, à court terme, à un programme commun pour une transition partagée. Une préoccupation en phase avec les idéaux du parti Le Nid et qui préconise préalablement une « table ronde de l’entente pour l’opposition ».

Elections comme stratégie pour l’alternance ?

La question a été posée au public : « oui nous sommes prêts pour les élections et opérer le changement, et vous où en êtes-vous ». Les participants reprochent aux leaders politiques leur incapacité à s’unir devant l’adversaire qui a encore les rênes du pouvoir malgré la mobilisation. Les élections seraient une des solutions à la crise togolaise et les participants ont appelé à ne pas boycotter les scrutins à venir. Le Nid ne conditionne pas sa participation aux prochains scrutins aux réformes constitutionnelles préalables, car le parti estime que celles-ci ne se  feront pas conformément à la volonté du peuple, vu le penchant politique de ceux qui animent actuellement la vie parlementaire.

Avatar
A propos Omaboe Akpovi 909 Articles
Journaliste Reporter, 7 ans d'expérience. Couvre l'actualité nationale et les reportages sociaux, culturels, ainsi que les événements de la la société civile. Passionné de lecture et des médias sociaux.

Laisser un commentaire