13 observateurs électoraux togolais bloqués en RDC depuis les élections du 30 décembre 2018

Quelques observateurs togolais en train de recevoir une attestation de participation

Des observateurs électoraux togolais d’un certain Parlement panafricain de la société civile  sont bloqués à Kinshasa depuis les élections de décembre  et vivent une situation désespérée dans un dénuement total.

13 Togolais, un Béninois et un Burkinabé, partis au Congo RD dans le cadre de l’observation des élections de décembre dernier sont actuellement bloqués à Kinshasa dans l’impossibilité de retourner dans leurs pays. Ils vivent dans une situation de dénuement pécuniaire total. Ils sont arrivés dans la capitale congolaise avec un billet aller-simple et  les visas  ont expiré depuis. Leurs démarches en direction des autorités congolaises et de l’ambassade du Togo sont restées vaines.

Certes, la CENI (Commission électorale nationale indépendante) RD congolaise est intervenue en payant leurs frais d’hôtel, mais elle ne peut faire plus. De même un pasteur congolais- un bon samaritain-  aurait récupéré une partie du groupe qu’il a logée. Le Burkinabé rentré grâce à l’aide de sa famille.

Mission d’observation de complaisance mal ficelée

De but en blanc, les observateurs du PASOCI espéraient se faire rétribuer après un rapport d’observation de complaisance sur les élections controversées en RDC. Mais ils se sont certainement perdus dans le labyrinthe du système électoral congolais, et ont été victimes d’un marché de dupes.

Le  PASOCI est une organisation de la société civile togolaise dont le siège se trouverait à Baguida, d’après un échange épistolaire entre la CENI et le vice-ministre des affaires étrangères pour l’octroi des visas.  

La délégation du PASOCI est conduite par leur président qui serait d’origine burkinabé. D’après la lettre, la CENI avait accueilli avec une « grande joie » la demande d’observation du PASOCI et la remerciait de « vive voixde l’intérêt qu’il porte au bon déroulement des élections [en RDC], en phase finale d’exécution ».

La CENI demandait au Vice-ministre des affaires étrangères d’instruire les ambassadeurs de la RDC au Bénin, au Burkina Faso et au Togo « d’accorder les visas nécessaires et autres facilités d’usage » à la délégation du  PASOCI. Et elle espérait que la présence du PASOCI et de ses « nombreux » observateurs serait « un gage de crédibilité et de transparence pour les élections».

Les dirigeants du PASOCI ont-ils cru naïvement que cet échange équivaut à un financement de leur mission en RDC ? Mystère. Toujours est-il que la délégation du PASOCI s’est retrouvée sur la paille au lendemain du scrutin de décembre, ayant conduit Félix Tsisekedi à la présidence.

Les missions d’observations électorales en Afrique suscitent de nombreuses controverses et beaucoup s’interrogent sur leur utilité à la transparence des scrutins. Les organisations, même les plus réputées pour leur impartialité, peuvent déclarer libres, démocratiques et transparentes des élections qui ont à l’évidence été émaillées de fraudes et constituent aux yeux de la communauté internationale une vraie mascarade.

Mais il s’agit généralement de grandes institutions dont les missions d’observations se font sur fonds propres. A contrario, les régimes africains, à l’absence d’observateurs crédibles, financent eux-mêmes des missions douteuses pour valider des scrutins ni libres, ni transparents. Une sorte d’hommage du vice à la vertu démocratique. Un juteux marché de business électoral.

Le PASOCI a voulu jouer le jeu et a perdu. Selon des témoins, si le gouvernement togolais n’intervient pas, les Togolais courent le risque de vivre de la délinquance en RDC.

Avatar
A propos Tony Feda 61 Articles
Journaliste indépendant. Ancien Fellow de l'Akademie Schloss Solitude (Stuttgart, Allemagne), Tony FEDA s’intéresse à la sociologie, la culture- ses domaines de prédilection sont la littérature et les arts de la scène du Togo. A travaillé pour plusieurs journaux dont Le Temps, Notre Librairie. www.culturessud.com. Depuis août 2018, s'inspirant de Robert Park et de Bourdieu, il entame sur son blog www.afrocites.wordpress.com des projets sur des thèmes concernant la ville.

Laisser un commentaire