En Algérie, grande mobilisation contre le cinquième mandat de Boutéflika

Ce vendredi, des centaines de milliers d’Algériens ont manifesté dans plusieurs villes du pays contre la candidature du président Boutéflika pour un cinquième mandat. L’homme grabataire et en fauteuil roulant reste cependant en course.

Les appels à une mobilisation massive à travers l’Algérie s’étaient multipliés ces derniers jours sur les réseaux sociaux. Ils ont été très suivis vendredi 8 mars : comme dans la capitale, les Algériens sont sortis par dizaines de milliers dans les principales villes de province, pour dire non à un cinquième mandat du chef de l’Etat Abdelaziz Bouteflika, 82 ans. Les citoyens ont fait peu de cas du message que leur avait adressé la veille le président, hospitalisé à Genève depuis plus de dix jours et dont le retour au pays n’a toujours pas été annoncé.

Selon notre confrère le Parisien, la fin de la gigantesque manifestation contre un cinquième mandat présidentiel d’Abdelaziz Bouteflika a été marquée par des affrontements entre des jeunes et des policiers. Selon les forces de l’ordre, 195 personnes ont été arrêtées dans ces heurts, qui ont également fait une centaine de blessés parmi les policiers. Ce bilan ne mentionne en revanche pas les blessés recensés du côté des manifestants.

Le Temps

Avatar
A propos Rédaction Le Temps 868 Articles
La Rédaction Le Temps. Une équipe dévouée de journalistes professionnels. Depuis 1999, nous servons à nos lecteurs des informations et analyses de qualités. Notre ligne éditoriale est conforme aux intérêts supérieurs du Togo. Contact: togoletemps@gmail.com/admin@letempstg.com

Laisser un commentaire