Mali : 17 civils tués par l’explosion d’un cadavre piégé


Selon une source de sécurité, dix-sept civils ont été tués mercredi dans l’explosion d’un cadavre piégé dans le centre du Mali.

“Mardi, dans la commune de Diankabou (centre du Mali), dix-sept civils ont été tués par un engin explosif enfoui dans le corps d’un homme abattu”, a déclaré un élu local. L’information a été confirmée par une source de sécurité selon laquelle “le cadavre a explosé en tuant dix-sept personnes”. L’attaque de Diankabou a également fait quinze blessés parmi les civils, selon la source locale, un élu régional du centre du Mali.

Les parents d’un homme disparu, qui était allé chercher de la nourriture pour son bétail, ont découvert son cadavre dans la commune de Diankabou, a expliqué la source de sécurité. Ils “ont approché imprudemment le cadavre qui a explosé en tuant dix-sept personnes. Les hommes armés qui ont assassiné l’homme ont mis dans et autour de son corps des explosifs”, a indiqué la même source.

“C’est une méthode que les jihadistes utilisent pour avoir le plus grand nombre (de victimes) dans les attentats”, a indiqué une autre source de sécurité malienne.

Deux militaires avaient été tués le 14 février et six blessés dans le nord du Burkina voisin, lors d’une attaque menée avec un procédé similaire, selon l’état-major général des armées burkinabè.

Le Temps avec AFP

Avatar
A propos Omaboe Akpovi 996 Articles
Journaliste Reporter, 7 ans d'expérience. Couvre l'actualité nationale et les reportages sociaux, culturels, ainsi que les événements de la la société civile. Passionné de lecture et des médias sociaux.

Laisser un commentaire