Vers une hausse des prix des produits de consommation

Les consommateurs togolais pourraient être pénalisés au cours des semaines à venir. Les produits de consommation et des services pourraient subir une hausse

C’est l’inquiétude exprimée par l’Association Togolaise des Consommateurs (ATC) dans un communiqué publié le 15 février dernier et qui interpelle le gouvernement à prendre des dispositions pour éviter une possible hausse générale des prix.

L’interpellation de l’association des consommateurs est motivée par les plaintes qu’elle dit recevoir de la part de « certains opérateurs économiques qui menacent de procéder à la hausse des prix de leurs produits ou de leurs prestations de services ». L’inquiétude de l’ATC se justifie par le fait « que ce sont les produits de première nécessité et certains services de base qui risquent d’être impactés par cette hausse » alors que la cherté de la vie est déjà une réalité dans le pays.

Selon l’ATC « les prix du pain, de l’eau, de l’électricité, du passage au péage et du carburant pourront subir une éventuelle augmentation dans un proche avenir » et ce «depuis l’application des textes du nouveau code des douanes et du nouveau code général des impôts ». «  Le prix de la farine de blé est notamment déjà revu à la hausse et les boulangers pourront aussi augmenter prochainement le prix du pain » a reconnu sur un média de la place, Bénéti Gagalo, un des responsables de l’ATC.

Avatar
A propos Emilie ORONG 782 Articles
Emilie Orong est une passionnée de l'écriture. Elle a rejoint L'Equipe Le Temps en 2015. Couvre l'actualité nationale en tous genre et a un regard pointu sur l'actualité africaine.

Laisser un commentaire