Prévention paludisme : Cinq millions de moustiquaires à distribuer

Une troisième campagne de distribution de moustiquaires imprégnées est en vue sur le territoire. Le ministre de la santé mise à protéger 5 millions Togolais

Dans le cadre du Programme National de Lutte contre le Paludisme et du Plan National de Développement Sanitaire, le ministre de la Santé et de la Protection sociale, le Pr Moustapha Midjiyawa, a lancé le 21 septembre à Notsè, la 3ème campagne de distribution des Moustiquaires imprégnées d’Insecticide à Longue Durée d’Action (MILDA). La distribution sera gratuite.

4.770.250 moustiquaires seront distribuées afin de renouveler celles de 2014 selon le cycle de trois ans et maintenir la couverture universelle en moustiquaires. La démarche vise à prévenir et lutter contre le paludisme qui reste la première cause de mortalité des enfant de moins de cinq ans en Afrique dont le triste record est de 92% des décès imputables à cette maladie.

L’utilisation systématique et méthodique des MILDA par les populations bénéficiaires, permettra au Togo de réduire le taux de morbidité et de mortalité hospitalières dus au paludisme qui sont aujourd’hui respectivement de 153 pour 1000 et de 0,16 pour 1000. Quelques actions accompagnent cette troisième campagne dont la chimio-prophylaxie, la prise en charge gratuite des cas de paludisme simple, du projet pilote sur l’élimination du paludisme par l’éradication de la source et la distribution des MILDA qui reste le moyen sûr de prévention.

Statistiques

Le rapport mondial de l’OMS sur le paludisme en 2016 révèle que 212 millions de cas dont 429.000 décès ont été enregistrés en 2015 dans le monde. En Afrique 90% des cas ont été recensés et 92% des décès sont liés à la malaria dont 70% d’enfants de moins de 5 ans soit un effectif de 303.000 enfants décédés avant leur 5ème anniversaire.

Une meilleure prévention et un renforcement des mesures de lutte ont permis en 2010 de faire baisser à l’échelle mondiale les taux de mortalité liés au paludisme de plus de 29% et de réduire de 35% celui des enfants. En Afrique subsaharienne l’incidence du paludisme et le taux de mortalité ont baissé respectivement de 21% et de 31%.

Avatar
A propos Omaboe Akpovi 937 Articles
Journaliste Reporter, 7 ans d'expérience. Couvre l'actualité nationale et les reportages sociaux, culturels, ainsi que les événements de la la société civile. Passionné de lecture et des médias sociaux.

Laisser un commentaire