L’actualité vue par Le Temps du Togo

Tchad : des gendarmes tirent sur un avocat, les magistrats protestent

Les magistrats de Doba (sud du Tchad) ont fermé leur…

Merzoug Touati, blogueur algérien condamné à 10 ans de prison

Merzoug Touati, un blogueur algérien ayant publié sur internet un…

RDC : Un prêtre catholique contaminé par le virus Ebola

Un prêtre catholique a été placé en quarantaine après avoir…

CEDEAO : A la recherche des juges pour sa Cour de…

Le conseil judiciaire de la CEDEAO recrute les juges de…

Le Togo à l’exposition internationale d’import de Shangaï

Une réunion exposition internationale d’import est prévue pour se tenir…

Le Zimbabwe candidat pour réintégrer le Commonwealth

Le Zimbabwe tente de mettre fin à son isolement sur…

Fin de pagaille dans le secteur immobilier au Bénin

Le secteur immobilier au Bénin se recadre. Le Parlement fixe…

L’Eglise Chilienne : tous les évêques démissionnent devant le Pape

L’Eglise Chilienne est entachée de scandales de pédophilie. En concertation…

WARCIP: Accroître l’économie numérique avec la Banque Mondiale

La Banque Mondiale alloue un financement supplémentaire à l’Etat du…

Les femmes, l’insécurité foncière et la saisine de la justice

Face à l’insécurité foncière et les éprouvantes difficultés des femmes…

Deux journalistes belges interdits d'entrer à Kinshasa

Deux journalistes de nationalité belge accusés de détenir des "visas…

Soudan : Flagellée pour s’être mariée sans le consentement du père

Un commissariat de police au Soudan a donné 75 coups…

L’EEPT : L’Eglise presbytérienne élit son nouveau modérateur

L’édition 74 du Synode de l’EEPT a élu son nouveau…

L’interopérabilité des services financiers sur mobile opérationnel au Ghana

L’interopérabilité des services financiers sur mobile est enfin une réalité…

Les biens et luxe de Yahya Jammeh bientôt en vente

Le gouvernement gambien est acculé par les dettes publiquues. Il…

L’ESMC et sa contribution à la production commune

Les règles de l'innovation de l’ESMC au cœur d’une formation…

Enseignement primaire et secondaire gratuit en Sierra Leone

Le nouveau président Sierra Leonais honore sa promesse de campagne :…

Soudan : Peine de mort pour une adolescente victime de viol

Amnesty International fustige la condamnation à mort par un tribunal…

Dévaluation du FCFA CEMAC pas totalement écartée, selon la COFACE

Le risque d’une prochaine dévaluation du franc CFA de la…

Gambie : La Cour suprême invalide des atteintes aux libertés

La Cour suprême de Gambie a invalidé mercredi plusieurs lois…

L’OIF accompagne jeunes et femmes par l’incubateur Libres Ensemble

L’OIF inaugure son incubateur Libres Ensemble à Lomé, une plateforme…

La Zambie fait la chasse aux étudiantes "à moitié nues"

La Zambie ne donne pas de l’espace aux violeurs des…

Guinée: Importateurs de matériels TIC appelés à promouvoir la qualité

L’Autorité guinéenne de régulation des postes et télécommunications somme les…

Un million d’Africains meurent de pollution de l’air chaque année

La pollution de l'air est responsable de près d'un million…

Burundi : Les radios BBC et VOA suspendues pour six mois

L'autorité des médias du Burundi a annoncé vendredi la suspension…

Le Sénégal va revaloriser son SMIG à partir de juin

Depuis 1996, le Sénégal n’a pu changer son SMIG. A…

Deux pilotes français volent au secours des migrants

Deux pilotes français consacrent leurs économies à l'achat d'un avion…

Bruxelles et Kinshasa : La Belgique sans ambassadeur en RDC

La Belgique affirme qu'elle n'est plus représentée par un ambassadeur…

Neymar arrivera "bien préparé" à la Coupe du monde

Neymar "travaille dur" pour se remettre de la blessure qui…

Mondial/Russie : Zlatan Ibrahimovic sera au Mondial pour…

Zlatan Ibrahimovic a renoncé à faire son retour en équipe…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

France : Ça sent le sapin pour François Fillon

«Pas de classement sans suite», selon le Parquet national financier dans le dossier François Fillon. Le candidat LR risque un renvoi en correctionnel.

Les chances de François Fillon, le candidat de la droite à la présidentielle s’amenuisent comme peau de chagrin. Chaque jour qui passe apporte son lot de malheurs au point que l’on peut affirmer sans risque d’être démenti par les événements que la probabilité de le voir mener campagne jusqu’au bout est très faible.

Un communiqué du Parquet national financier (PNF) rendu public ce matin ôte les doutes quant à une possible mise en examen ou une comparution immédiate devant la justice pour « détournements de fonds publics », « abus de bien sociaux » et « recels » de ces délits.

Dans une tournure négative, le PNF évoque un non-recours au classement sans suite de l’affaire, tout en indiquant clairement que les faits de détournements de fonds publics sont suffisamment avérés pour permettre des poursuites.

« L’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF) a remis au parquet national financier, le 15 février 2017, les premiers résultats de l’enquête préliminaire qui lui a été confiée le 25 janvier 2017 concernant des faits susceptibles d’être qualifiés de détournements de fonds publics, abus de biens sociaux et recels de ces délits, mettant en cause, notamment, monsieur et Madame Fillon (…) En tant qu’autorité de poursuite, il est de mon devoir d’affirmer que les nombreux éléments déjà recueillis ne permettent pas d’envisager, en l’état, un classement sans suite de la procédure», indique que le communiqué du PNF. 

En attendant la poursuite des investigations des policiers, cette sortie médiatique du PNF, attendue depuis le début de la semaine, rend encore plus difficile la campagne de François.

François Fillon dans la nasse

Car l’affaire d’emplois fictifs révélée par le Canard Enchaîné a plombé un candidat non seulement favori des sondages mais qui  partait rempoter l’élection présidentielle haut les mains.

 Large vainqueur de la primaire de la droite, éliminant tour à tour Nicolas Sarkozy et Alain Juppé, François Fillon paraissait comme un parangon de vertu, un bon catholique, bon père de famille, élu sans histoire, homme politique imbu de son devoir devant l’histoire et la situation de détresse et de décrochage que vit la nation française.

Bien que l’opinion conservatrice ait la mémoire courte que ce «collaborateur» taiseux de Nicolas Sarkozy fut en tout cas complice du précédent quinquennat médiocre, le profil de François Fillon collait parfaitement à son programme de redressement de la France.

Les révélations du palmipède et les réactions de François Fillon ont plutôt donné à voir le théâtre d’un homme fourbe, un sournois,  un grippe-sou doublé d’un misogyne pour qui sa femme compte pour du beurre. Un Rastignac politique décidé à vivre sur le dos de la princesse en traficotant quelques milliers d’Euros des fonds publics, marchant sur une ligne de crête des textes peu cohérents, tout en incitant les plus pauvres et les immigrés à la vindicte les accusant de plomber la France par l’assistanat.

François Fillon, un personnage de roman. Un dirigeant africain qui s’ignore. L’homme éhonté qui « ne voit pas le rapport » entre ces privilèges indus et les sacrifices immenses dont l’abolition de 500.000 postes de fonctionnaires qu’il demande à la France. Qui croit ne pas avoir de compte à rendre ni à la justice, ni à la justice, ni à son parti, ni à la presse.

François Filon le menteur compulsif qui s’est fait le credo de la politique sans morale  et a oublié qu’on ne peut quand même pas en faire sans. On voyait déjà son cynisme doublé d’un racisme pointé dans sa déclaration sur la colonisation considérée comme un partage de a culture de la France, niant le lourd passé colonial et postcolonial de la France. Une situation qui contraste avec celle de l’Allemagne pourtant source d’inspiration de sa politique économique, qui se penche, elle, sans complexe sur son passé colonial.

Une France en délitement moral

L’insolite dans toute cette affaire, c’est l’alignement de son parti derrière lui, l’approbation d’une conduite hautement répréhensible par la majeure partie de la droite. Une droite qui ressemble à s’y méprendre à l’extrême contre laquelle pourtant elle se veut un rempart.

D’ailleurs cette droite est conforme à son extrême, le comportement d’une Marine Le Pen sur laquelle glisse comme de l’eau le scandale des emplois fictifs au Parlement de l’Union Européenne ne rime-t-il pas avec celui d’un Fillon revendiquant avoir tous les droits de voler les fonds publics ? Marine Le Pen, l’anti-Europe, qui vit escroque cependant les fonds européens. Qui l’eût cru ?

Du coup le masque de la démocratie française tombe. Sa classe politique égale par sa corruption celle des républiques bananières d’Afrique. La République, cette gestion de la chose publique perd sens et valeurs.

Au-delà de la mesquine personne de François Fillon, la présidentielle française aura démontré que le déclin de la France est aussi avant tout moral. En parlant du déclin de l’Occident, Cioran disait que la France ne se releverait pas ! L’illustration est désormais faite.

Quand une soi-disant démocratie  et ses élites, pour assurer le rayonnement de leur pays mettent en esclavage des ex-colonies par le pillage et l’abâtardissement des dirigeants locaux, n’est-ce pas pas la preuve que ces élites viennent elles-mêmes d’extraction fangeuse ?

 

1345 Vues totales 3 Vues ce jour
(Visited 493 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter