Afrique: Un record de réformes pour améliorer le climat des affaires

Les économies d’Afrique subsaharienne ont lancé un nombre record de réformes visant à améliorer le climat des affaires et à simplifier les démarches administratives des entrepreneurs. selon le rapport Doing Business 2017 de la Banque mondiale portant sur la reglementation des affaires dans le monde. Le Togo ne s’améliore  guère et occupe le 154ème rang mondial, comme l’année dernière.



 Au total 37 des 48 économies de la région ont adopté 80 réformes, soit une augmentation de 14 % par rapport aux années précédentes. La moitié de ces réformes ont été mises en œuvre par les 17 pays membres de l’Organisation pour l’harmonisation en Afrique du droit des affaires (OHADA).

 Réformes en hausses dans les pays francophones

La majorité des réformes ont porté sur deux indicateurs, celui du règlement de l’insolvabilité (18 réformes)  et celui de la création d’entreprise (15 réformes). Le Nigéria, le Rwanda et l’Afrique du Sud ont créé un site internet pour faciliter les démarches de création d’entreprise. Par ailleurs, dans le cadre du programme de réformes de l’OHADA, le Cameroun a notamment introduit une nouvelle procédure de conciliation pour les entreprises en difficulté. Ces mesures entendent faciliter le règlement de l’insolvabilité en offrant des solutions supplémentaires pour rembourser les dettes.

 Les données recueillies par le rapport Doing Business confirment les effets positifs des réformes sur le climat des affaires au fur et à mesure que les gouvernements avancent dans la mise en œuvre de leurs réformes. Il faut désormais seulement 27 jours pour créer une entreprise en Afrique subsaharienne, contre 37 jours il y a cinq ans.

 Le Togo est 154 ème mondial

Le rang du Togo n’a pas changé. Depuis trois ans le pays occupe le même rang, preuve que le gouvernement est beaucoup plus dans les effets d’annonce que dans une réelle politique d’amélioration du climat des affaires.

Cependant, une fois de plus, l’île Maurice est l’économie la mieux classée de la région en occupant la 49e  place mondiale. Ce pays a amélioré sa position dans les indicateurs relatifs à la protection des petits investisseurs et à la délivrance de permis de construire, en occupant respectivement les 32e et 33e places.  Les délais d’obtention  d’un permis de construire, pour les travaux de petite ampleur, sont ainsi passés à 156 jours comparé à 186 jours en France et 222 jours en Australie.

 Parmi les autres économies de la région, le Rwanda figure au 56e rang mondial, le Botswana 71e et l’Afrique du Sud 74e. La Somalie est entrée pour la première fois, dans le classement Doing Business qui analyse au total 190 pays. Elle occupe la 190e place.

 Le Kenya figure parmi les 10 pays les plus réformateurs et occupe désormais le 92ème rang mondial.

Avatar
A propos Komi Dovlovi 846 Articles
Journaliste chroniqueur, Komi Dovlovi collabore au journal Le Temps depuis sa création en 1999. Il s'occupe de politique et d'actualité africaine. Son travail est axé sur la recherche et l'analyse, en conjonction avec les grands  développements au Togo et sur le continent.

Laisser un commentaire