La sous-région fait face à la question de la criminalité environnementale

Une réunion quadripartite sur l’amélioration de la coopération en matière d’exploitation des ressources forestières a eu lieu les 10 et 11 février derniers à Lomé sous l’initiative des ministères de l’Environnement et des Ressources forestières, de la Sécurité et de la Protection civile en collaboration avec l’organisation Internationale de la police criminelle (INTERPOL). La réunion a regroupé les délégués des institutions en charge de la protection des ressources environnementales du Bénin, de la Côte d’Ivoire, du Ghana et du Togo, auxquels se sont joints ceux du Burkina-Faso, du Mali et du Sénégal.
BOIS
L’objectif était de réfléchir sur la stratégie d’amélioration du mécanisme de contrôle et d’application des lois protégeant l’environnement au Togo et dans les autres pays de l’espace. Elle a permis d’explorer les procédures en vigueur au niveau de chacun de ces pays en matière d’importation et d’exportation du bois. Elle aura également permis d’examiner des pistes de création d’un cadre permanent d’échange sur les problèmes environnementaux (la faune, la flore, la pêche illicite et la pollution) et de préconiser des approches de solution.
Ils ont fait un aperçu historique de la criminalité environnementale transfrontalière en Afrique de l’ouest, les données issues de l’exploitation illégale des produits ligneux dans la sous-région. Ils ont planché sur l’évaluation du niveau de coopération eu égard aux instruments juridiques ou politiques en vigueur dans les pays concernés.
Le Temps/Atop

Avatar
A propos Colombo KPAKPABIA 1061 Articles
Colombo Kpakpabia est Directeur de publication du journal Le Temps. Il capitalise plus de 20 ans d'expérience dans la presse écrite et audiovisuelle. Colombo axe son travail sur la recherche et l'efficacité. Contact Email: colombock@gmail.com

Laisser un commentaire