Effort du Togo pour atteindre 30% de couverture forestière d’ici 2050

Le Togo multiplie ses efforts pour élever son taux de couverture forestière à 30% en 2050.  Trois (3) études devant booster le reboisement sont soumises depuis ce lundi à Lomé à l’appréciation et à l’analyse des différents acteurs impliqués dans la reconstitution du couvert végétal.

Financées par l’Organisation des nations unis pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), ces trois (3) études ont été commanditées dans le cadre du Plan national du reboisement (PNR) à la suite des activités menées dans le passé. Ces activités ont permis à la FAO de doter le Togo d’un manuel de gestion des forêts communautaires.

La signature de convention est intervenue entre le ministère de l’Environnement et des ressources forestières, l’Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et l’ONG KADO de Agou, DNS de Notsè et AED de Tchamba, toutes soutenant la reconstitution du couvert végétal.

« Le financement que nous avons apporté, c’est de tester sur le terrain ce manuel pour permettre à ces trois ONG de dérouler l’ensemble de ces étapes, d’aider les communautés à élaborer les documents que l’administration demande et un plan de gestion de la forêt, d’évaluer des ressources qui sont dans ces forêts », a déclaré Ohétoundé Djiwoua représentant le Représentant Résident de la FAO au Togo.

Il est attendu de ces trois études, un document unique devant permettre de faire le bilan des différentes campagnes de reboisement au Togo.

Le Togo est un pays à faible couverture forestière de 6,8% du taux de couverture forestière en 2010 mais qui, malheureusement a un taux élevé de pertes relatives de surface forestière dans le monde de 5,1% entre 2000 et 2010.

Joseph Ahodo

Avatar
A propos Omaboe Akpovi 940 Articles
Journaliste Reporter, 7 ans d'expérience. Couvre l'actualité nationale et les reportages sociaux, culturels, ainsi que les événements de la la société civile. Passionné de lecture et des médias sociaux.

Laisser un commentaire