Affrontements en cours dans les zones des phosphates du Togo

Pendant que les employés de la SNPT (Société Nouvelle des Phosphates du Togo) s’apprêtent à observer une nouvelle semaine de grève contre leurs employeurs pour mauvaises conditions de travail et de rémunération, les populations et propriétaires dont les terres sont exploitées pour l’extraction des phosphates manifestent leur colère contre « les occupants ».

Les habitants du village de Zéglé, non loin de Kpomé (Préfecture de Zio) se sont réveillés très en colère ce lundi matin. Les populations se sont mobilisées pour bloquer la carrière des phosphates. Les forces de l’ordre usent actuellement des gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants.

Kpomé est l’une des grandes plateformes d’extraction des phosphates du Togo. Ici et dans les localités environnantes, les mésententes sur les indemnisations des terres exploitées pour le phosphate sont séculaires. Ce sont des désaccords qui polluent les relations entre populations et exploitants au su des dirigeants du pays. Le nombre des familles expropriées s’agrandit et les griefs de moins en moins soutenables. Des milliers de terres culturales sont expropriées aux familles la plupart paysannes pour des rares miettes d’indemnisation qui arrivent difficilement.

D’autres terres sont également réquisitionnées par l’Etat Major des Formes Armées Togolaises (FAT) pour leurs diverses manoeuvres.

Avatar
A propos Colombo KPAKPABIA 1053 Articles
Colombo Kpakpabia est Directeur de publication du journal Le Temps. Il capitalise plus de 20 ans d'expérience dans la presse écrite et audiovisuelle. Colombo axe son travail sur la recherche et l'efficacité. Contact Email: colombock@gmail.com

Laisser un commentaire