Favoriser les capacités d’intervention régionale contre les épidémies

L’Union européenne veut renforcer les capacités régionales de prévention et d’intervention face aux épidémies qui menacent depuis quelques années la sous région ouest africaine. Pour faire face à ces épidémies, le projet quarante-huit (48) regroupant onze (11) pays dont le Togo a été lancé.

C’est un projet demandé par des pays situés le long de la façade atlantique de l’Afrique et qui font partie d’un grand programme mis en place par l’Union Européenne. Une initiative pour réduire les risques liés aux matières chimiques, biologiques et nucléaires. Dans le cadre du projet  48, ce qui a été demandé à ces pays, c’est de contribuer à améliorer la gestion des crises épidémiologiques.
Cette initiative est prise par l’ensemble de ces pays partenaires à ce projet à la suite de la crise de la pandémie à virus Ebola pour se tenir prêt au cas où cette maladie se pointe encore à l’horizon.

Les acteurs impliqués dans la gestion des crises épidémiologiques du Togo ont partagé avec les experts de l’Union européenne des connaissances et tiré des leçons des récentes épidémies Ebola, de méningites, et de fièvres Lassa qui ont menacé récemment la sous région.

« Ebola s’est passé dans certains pays africains et rien n’empêche  qu’un jour on se retrouve avec cette maladie chez nous au Togo. Donc il faut se préparer pour faire en sorte que nous n’ayons jamais cette maladie et si jamais cette pandémie arrivait, que nous puissions être efficace de la gérer », a déclaré Ladjo Ladou, point focal national.

Joseph Ahodo

Avatar
A propos Omaboe Akpovi 892 Articles
Journaliste Reporter, 7 ans d'expérience. Couvre l'actualité nationale et les reportages sociaux, culturels, ainsi que les événements de la la société civile. Passionné de lecture et des médias sociaux.

Soyez le premier à commenter

Commenter cet article