Catherine Samba-Panza invite les femmes africaines à l’audace

«Les femmes africaines doivent être audacieuses pour s’affirmer et constituer des groupes d’influence pour défendre leurs droits. Elles doivent se mobiliser pour la mise en œuvre de l’agenda de l’Union africaine 2063. Elles doivent rester vigilantes et réagir lorsque leurs droits sont menacés» : ainsi s’exprimait mardi Catherine Samba-Panza, ancienne présidente de la transition en Centrafrique en marge du premier forum international des pays africains francophones sur le leadership.

Le forum abordait la question du leadership féminin à l’heure de l’émergence africaine.

Le constat est que les femmes ne sont pas nombreuses à occuper des postes décisionnels ni dans l’administration publique ni dans le privé mais pour le ministre togolais de la Justicehôte du forum, il doit avoir une volonté politique et une ambition commune pour donner à la femme la place qui lui revient.

Le forum est co-organisé par le Cercle d’initiative citoyenne pour le challenge et le changement en Afrique (CICCA) et l’Institut du droit d’inspiration et d’expression française au Togo (IDEF-Togo), deux associations de droit togolais à activités multidisciplinaires. Près de trois cent participants d’Afrique, d’Europe et d’autres horizons du monde francophone majoritairement des femmes sont venus partager leurs expériences et aider à poser les bases d’une approche innovante susceptible de favoriser l’éclosion d’un leadership féminin capable de porter les grands espoirs d’un idéal démocratique et d’une Afrique émergente.

Joseph Ahodo

Avatar
A propos Omaboe Akpovi 954 Articles
Journaliste Reporter, 7 ans d'expérience. Couvre l'actualité nationale et les reportages sociaux, culturels, ainsi que les événements de la la société civile. Passionné de lecture et des médias sociaux.

Laisser un commentaire