Descente musclée dans un marché de faux produits vétérinaires

Moisson de la traque

Cette fois-ci la descente était plutôt musclée dans le marché de Notsè sis à une centaine de kilomètres au nord de Lomé. A la recherche de faux ou produits vétérinaires contrefaits. Cette traque aux vendeurs de médicaments vétérinaires douteux a démarré en 2014 et couvre l’ensemble du territoire.

A la tête du convoi, l’inspecteur national du médicament vétérinaire accompagné des forces de l’ordre et de sécurité. L’opération était destinée, a-t-on appris, à réprimer, en même temps qu’à dissuader et ratisser les produits « vétérinaires frauduleux envahissant les marchés nationaux ». A la fin, quelques étalages bousculés avec des brindilles de boites de médicaments ! Loin de l’ampleur et de l’ambition que voulait donner la délégation de la commission nationale de l’Union Economique et Monétaire Africaine (UEMOA), envoyée de Lomé pour traquer les détaillants.

Le Dr Kombiagou Kinam de l’inspection nationale du médicament vétérinaire recherchait des grossistes au marché de Notsé, ville d’origine du Premier Ministre Klassou mais il n’a trouvé que des détaillants qui avaient leurs étalages loin des yeux. L’opération était inopinée dans le cadre des campagnes d’assainissement du marché envahit par des médicaments vétérinaires de qualité douteuse mais elle était mal orchestrée par la rudesse de son intervention à l’heure où les activités commerciales battaient leur plein.

L’opération obéit à des ambitions sous-régionales d’assainir les marchés régionaux des médicaments de mauvaise qualité car il en est un problème de santé publique. Les opérations du genre auraient pu être plus organisées.

L’UEMOA invite ses membres à harmoniser leur législation pharmaceutique pour la mise à disposition des médicaments de bonne qualité afin de garantir la santé animale et humaine.

La législation togolaise recommande que «pour vendre ces médicaments, il faut être un professionnel et avoir l’autorisation délivrée par le ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de l’Hydraulique».

Avatar
A propos Omaboe Akpovi 993 Articles
Journaliste Reporter, 7 ans d'expérience. Couvre l'actualité nationale et les reportages sociaux, culturels, ainsi que les événements de la la société civile. Passionné de lecture et des médias sociaux.

Laisser un commentaire