Promotion des meilleures pratiques dans le traitement de la tuberculose

Une formation aux bonnes pratiques dans la microscopie des bacilles de koch entretient des techniciens de laboratoire du secteur public, privé et confessionnel des nouveaux Centres de Dépistage et de Traitement (CDT) de la tuberculose jusqu’au 27 novembre à Kpalimé afin d’espérer accroitre les performances dans le dépistage et améliorer le taux ce succès thérapeutique des malades tuberculeux.

Depuis le lundi 23 novembre, ceux-ci agissent dans le souci de pouvoir couvrir plus efficacement la population par rapport au service de lutte contre la tuberculose, mieux s’imprégner sur les mesures d’hygiène et de sécurité des laboratoires, les techniques dans la collecte et la coloration des échantillons sans oublier qu’il existe des mutations nouvelles à apprendre dans les méthodes de diagnostic de TB et l’entretien du microscope.

La tuberculose sévit au Togo sous la forme endémique et cette maladie n’est pas équitablement répartie sur l’étendue du territoire national mais les zones de forte prévalence de cette maladie sont les régions de Lomé-commune, Maritime et les plateaux qui sont les zones de fortes densités de population. En 2014, 2600 cas de tuberculose ont été dépistés au Togo, dont 70% provenant de ces trois régions.
Le Temps/Atop

Avatar
A propos Colombo KPAKPABIA 1054 Articles
Colombo Kpakpabia est Directeur de publication du journal Le Temps. Il capitalise plus de 20 ans d'expérience dans la presse écrite et audiovisuelle. Colombo axe son travail sur la recherche et l'efficacité. Contact Email: colombock@gmail.com

Laisser un commentaire