Les coopératives de producteurs de noix d’anacarde se muent en association

L’Association Nationale des Coopératives et Producteurs d’Anacardes du Togo (ANCPA-TOGO) a été portée sur les fonts baptismaux le 19 novembre à Sokodé avec l’appui technique du service de Coopération allemande (GIZ). Ce regroupement est indispensable dans la promotion de la filière anacarde au Togo. L’association devra défendre les intérêts de ses membres, faciliter leur accès aux intrants, aux crédits et d’autres ressources de productivité, de former les membres sur les bonnes pratiques agricoles de production, de récolte, de collecte, de stockage et de commercialisation. L’association compte œuvrer pour la fixation d’un prix compétitif national en vue de la relance du secteur anacarde.
ANACARDE
Le bureau directeur de neuf membres élu et présidé par Adjémini Koriko aura pour tâche de promouvoir les sociétés coopératives de producteurs afin de booster la filière en résolvant les difficultés et autres problèmes fonciers et commerciaux qui entravent l’émergence de la filière.

La culture d’anacardes est économique, écologique et permet de lutter contre la désertification. Le Togo a produit cette année 6268 tonnes de noix brutes d’anacardes malgré le déficit d’encadrement de cette filière. Le ministère en charge de l’Agriculture a aussi entrepris une étude pour organiser et structurer la filière anacarde pour en faire une activité entreprenante. La presque totalité de la production est vendue aux béninois.
Avec Atop

Avatar
A propos Emilie ORONG 856 Articles
Emilie Orong est une passionnée de l'écriture. Elle a rejoint L'Equipe Le Temps en 2015. Couvre l'actualité nationale en tous genre et a un regard pointu sur l'actualité africaine.

Laisser un commentaire