L’UEMOA encourage la consommation du sel iodé

Dans les tentatives de la réponse à la lutte sous-régionale contre la carence des aliments en micronutriments, la commission de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) a tenu à informer et sensibiliser des opérateurs économiques du secteur du sel et des consommateurs sur l’iodation adéquate du sel et sa consommation.

Il existe déjà, au sein de l’UEMOA, des actions mises en œuvre pour accélérer l’atteinte des objectifs d’iodation universelle du sel et il et judicieux de se renseigner sur l’importance du sel adéquatement iodé en vue de contribuer à une réduction significative des carences en micronutriments.

Les troubles dus aux carences en iode sont un grave problème de santé publique dans l’espace UEMOA. Ces carences sont parmi les plus fréquentes et sont associées à des conséquences physiologiques néfastes sur le potentiel humain et économique.

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), dans l’espace UEMOA, plus de 30 millions de personnes, représentant 33% de la population, ont des apports insuffisants en iode et 1,3 million d’enfants naissent sans protection contre les troubles dus aux carences en iode. L’iodation du sel et la consommation du sel iodé doivent être donc perçues comme une orientation stratégique durable pour faire face aux besoins des populations en micronutriments.

La commission de l’UEMOA dit avoir mis en œuvre depuis 2002 un projet relatif à l’enrichissement des aliments en micronutriments dans son espace qui doit contribuer à réduire significativement les carences nutritionnelles par l’accroissement des apports en nutriments pour les populations vulnérables, ceci par l’enrichissement du sel en iode, des farines de céréales en fer et acide folique et des huiles comestibles en vitamine A.

Avatar
A propos Emilie ORONG 825 Articles
Emilie Orong est une passionnée de l'écriture. Elle a rejoint L'Equipe Le Temps en 2015. Couvre l'actualité nationale en tous genre et a un regard pointu sur l'actualité africaine.

Laisser un commentaire